Les couloirs démoniaques

AuteurJean-Marc Dhainaut
SagaAlan Lambin
Numéro de tome4
GenreFantastique, Horreur
Maison d’éditionLes éditions Taurnada
Nombre de pages255
Obtenu le16 Juin 2020
Lu le18 Juin 2020
Dans le cadre deMon partenariat avec les Editions Taurnada
En un motIl me fallait bien ma petite dose d’Alan Lambin pour accompagner une insomnie
Et nom d’une pipe, il était cool ce tome

Résumé : Le Foyer des Galibots, une maison de retraite paisible située dans le Nord de la France, ferma ses portes en 1992 après une effroyable série de morts mystérieuses. Des suicides, selon l’enquête. Détails troublants : certains pensionnaires avaient témoigné de présences effrayantes, et une aide-soignante avait affirmé avoir été attaquée par une force invisible. Alan Lambin, enquêteur en paranormal, sent que cet endroit, construit sur les ruines d’un hôpital exploré quinze ans plus tôt, a besoin de lui. A-t-il oublié la menace qui y rôde ?

Nom d’une pipe ! Il y’avait un quatrième tome ?

Et par contre, mon cœur saigne car ce quatrième tome signe la fin d’une saga. On revient ici sur les lieux bien connus du Foyer des Galibots puisque nous avions déjà affaire à lui lors du dernier opus. Ce livre n’est pas une suite directe puisque les évènements ont eu lieu dix ans après le tome 3 (environs). Pourquoi donc ? Et bien Alan n’avait pas pu aider les fantômes de ce lieu car il a été très effrayé par une entité qui le poursuit depuis qu’il est petit. Vous l’aurez donc deviné, Jean-Marc Dhainaut va résoudre ce fil d’intrigues autours de cette entité pour que nous puissions tout simplement clôturer cette saga. Ou si d’autres tomes sortent, ce sera un nouvel arc (non je ne me ferme pas du tout à la poursuite de cette saga que j’aime beaucoup, je laisse donc l’espoir d’un tome 5 si jamais Jean-Marc passe par là….)

Curieusement, ce qui fait peur dans ce tome, ce n’est pas tant les fantômes mais la peur que ressent Alan tout le temps. On sent notre héros absolument terrifié mais dès qu’il est sur les lieux, il prend le taureau par les cornes et son empathie profondes envers les âmes emprisonnées par l’entité prend le dessus et on sent vraiment le basculement dans le récit. Ce quatrième tome est ainsi une réussite totale puisqu’il reprend tous les ingrédients qui font la réussite de cette saga et j’ai pris un réel plaisir à le lire

Tu dis cela mais tu l’as lu en une soirée quand même !

Oui mais quand j’aime, je lis vite ! Je vois ce que vous allez me dire : oui, encore un roman qui fait peur. Et bien oui, il y a tout de même quelques manifestations qui vous font sursauter : après tout, nous sommes tout de même dans un livre de fantômes. L’auteur y a allié les explorations urbaines c’est-à-dire qu’il a choisi des lieux abandonnés comme lieu d’intrigue. Il a aussi mis l’action dans le Nord de la France qui est, je vous le rappelle, ma région. Tout ceci effectivement titille ma corde sensible mais il n’y a pas que cela.

Jean Marc Dhainault fait partie de l’écurie des Editions Taurnada qui est une maison d’édition vachement sympa. Elle publie des romans français qui sont soit des thrillers soit des romans d’épouvantes comme j’en ai eu l’occasion de lire chez eux. Ce ne sont pas des pavés et l’écriture n’est pas grandiloquente. Mais, c’est une écriture vraie dans le sens où on a vraiment l’impression de s’adresser à de vrais gens. C’est extrêmement agréable de situer un roman près de chez soi avec des héros tangibles. J’adorerai rencontrer Alan ne serait-ce que pour l’entendre proférer le Nom d’une pipe qui me fait toujours rire. Alors oui, si vous avez l’occasion de vous procurer cette saga, foncez ! C’est l’idéal pour passer un excellent moment. Ici, nous sommes dans un roman de fantômes mais croyez-moi, on ne tombe absolument pas dans la parodie comme j’ai pu le rencontrer chez certains auteurs américains par exemple. Sur ce, je nous souhaite encore de belles lectures (avec un tome 5 ?)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :