Dark #3

Titre : Dark
Date de sortie : 2020
Réalisateur : Baran bo Odar
Nombre de saisons 3
Durée des épisodes : 50 mn
Acteurs principaux :

  • Oliver Masucci
  • Karoline Eichhorn
  • Jördis Triebel
  • Louis Hofmann
    Visionné le : Juillet 2020
    Dans le cadre de : Voir le grand final voyons !

Synopsis : En 2019, le policier Ulrich Nielsen cherche désespérément son fils disparu, Mikkel, âgé de 12 ans. Trente-trois ans plus tôt, en 1986, c’est son petit-frère Mads qui avait disparu dans des circonstances tout aussi mystérieuses. Dans la ville de Winden, ce sont quatre familles, traumatisées par cette disparition, qui tentent de résoudre les mystères qui entourent la ville et sa région. Jonas Kahnwald est lui aussi marqué par cette affaire mais également par le suicide de son père. Il va tenter d’en savoir plus. Les investigations des policiers et de certains habitants vont mettre en lumière une histoire qui recommence tous les trente-trois ans. Des événements se déroulant en 1953, 1986 et 2019 sont étroitement liés.

L’annonce était là

J’avais dévoré les deux premières saisons qui m’avaient causé tellement d’insomnies car l’intrigue était réellement costaude. Et puis Netflix, ce tortionnaire, m’envoie un gentil message pour me dire que la saison 3 était là, prête à être visionnée et surtout que ce serait la dernière et qu’on saura vraiment tout ce qui se passe. Sauf que… J’ai un Prince charmant et deux enfants vous savez et visionner 8 épisodes en solo est une épreuve de force, surtout si on n’est pas en vacances et que le lendemain je dois être un tantinet en forme pour bosser.

Heureusement, le Prince a dû se coucher tôt pendant une semaine et en forçant un petit peu, j’ai pu me faire la troisième saison en une semaine. Et ce n’était pas facile entre réflexions et l’envie de continuer coûte que coûte parce que parfois, on peut être un peu sale gosse même quand on est une grande personne. Et effectivement, la troisième saison dont je ne peux rien vous dire de l’intrigue, forcément, révèle tout.

Un départ un peu poussif pour une fin en fanfare

Alors oui, sur huit épisodes, on s’installe un peu pendant deux, que ce soit nous ou la série d’ailleurs car il faut qu’on se remette dans le jus. Les acteurs sont tous formidables, l’intrigue part en cacahuète mais dans le bon sens et l’image et le son sont magnifiques. Le générique à lui seul est totalement hypnotique et c’est juste incroyable. J’ai savouré chaque épisode et je me souviens être allée me coucher à la fin du dernier totalement crevée mais repue. Le format 3 saisons est très adapté car une quatrième aurait tout gâché. Et j’espère que Dark restera dans les annales des séries.

Car oui, je le maintiens. Dark est une grande et belle série allemande. J’espère que les créateurs en feront d’autres. Avec d’autres thèmes, pourquoi pas. Ou dans le même pourquoi pas non plus. Dans tous les cas, je serai présente car la qualité était là. De quoi me faire patienter en attendant les vacances. Et maintenant j’attends les sorties de la rentrée 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :