La muraille interdite

Auteur : Serge Brussolo
Saga : Almoha
Numéro de tome : 1
Genre : Fantasy
Maison d’édition : Milady
Nombre de pages : 448
Obtenu le : 23 Juillet 2019
Lu le : 27 Juillet 2020
Dans le cadre de : Une promo chez l’Emaginaire
En un mot :

  • un peu spécial quand même
  • Je ne m’aventurerai pas au tome 2

Résumé : Quelle est cette immense muraille qui coupe en deux le Royaume d’Almoha ? Au nord règnent la famine, la boue, une pesanteur qui lamine les humains et les transforme en monstres pathétiques. Au sud, personne ne sait ce que dissimule le terrible rempart équatorial. Les légendes parlent d’un pays où tout n’est que richesse et beauté. Mais peut-on croire aux légendes ? Nath, lui, vit au nord, sur la plaine boueuse. Entre les varans mangeurs d’hommes, la tyrannie des Sentinelles et les nuages pétrifiés, véritables icebergs volants qui s’abattent mortellement sur les cités, Nath se met en quête du paradis. Mais la muraille cache plus d’un secret… et plus d’une épouvante.

Du roman post apo comme on les aime ou pas d’ailleurs

C’est un fait, je n’arrive pas à me dire si j’aime ou pas ce roman. C’est comme ça ! L’action se passe dans une planète lointaine apparemment colonisée par des humains. Un jour, on ne sait pas pourquoi, une grande muraille a été érigée. Au nord de celle-ci, la pression est plus forte, il y a des lézards qui veulent vous bouffer et des hommes et femmes à la tête plate qui ont très peu de cerveau et enfin des hommes et femmes normaux qui tentent de survivre mais clairement, c’est la galère. Au sud, c’est sensé être le paradis mais personne n’y va parce que… Bah personne n’y va.

Oui, vous sentez mon enthousiasme à fond les ballons. Cela dit, l’univers est intéressant entre les liquides qui deviennent solides, des trucs un peu bizarres et des sociétés qui régressent beaucoup. On suit la trace de deux personnes : un homme qui a voulu partir et qui est revenu, un peu amer, et une femme qui veut partir et qui rêve. Et j’ai envie de vous dire : mais débrouillez vous avec cela ?

Donc j’ai pas aimé ?

Et bien si quand même. Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé c’est juste que je ne sais pas très bien quoi faire avec ce récit. J’ai beaucoup aimé la construction de cet univers futuriste et de sa mythologie. J’ai moyennement aimé les différents personnages parce qu’ils sont super sombres et en même temps, vu l’environnement où ils évoluent : on comprend allègrement pourquoi. Je pense juste que j’ai eu du mal avec l’évolution de l’intrigue qui était un peu à l’image du monde : un espèce d’océan de boue où j’ai eu du mal à évoluer.

Et pourtant : l’écriture était pas mal, le récit bien mené. Mais la sauce n’a pas vraiment pris. Donc testez si vous avez envie mais je ne vous accompagnerai pas pour le deuxième tome. Car apparemment, on changerait de planète mais du coup, je ne verrai pas vraiment l’intérêt. Pour moi, le premier tome se suffit amplement à lui même.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :