La révolte du Nexus

Auteur : Jason M. Hough et K. C. Alexander
Saga : Mass Effect Andromeda
Genre ! Science-Fiction
Maison d’édition : Milady
Nombre de pages : 384
Obtenu le : 23 Juillet 2019
Lu le : 3 Août 2020
Dans le cadre de : Une promo chez l’Emaginaire
En un mot

  • Je voulais découvrir le monde de Mass Effect
  • L’enquête était très sympa
  • Et l’univers aussi

Résumé : Le premier d’une nouvelle série de romans Mass Effect autour du prochain opus du jeu culte, prévu pour 2017 ! Endormis pendant des siècles à bord de leur vaisseau, les colons ont rêvé d’un nouveau foyer au cœur de la galaxie d’Andromède. Mais lorsqu’ils s’éveillent enfin, leurs espoirs volent en éclats. Turiens, Galariens, Asari et Humains se retrouvent soudain face à des dangers qui surpassent leurs pires cauchemars. Le Nexus, pivot de l’exploration de leur nouvelle colonie, a subi des dégâts critiques avant même l’arrivée des arches. La mission compromise, la chef de sécurité Sloane Kelly doit rétablir l’ordre dans la station et identifier au plus vite la nature de la menace qui pèse sur ses résidents.
Son échec sonnerait le glas de l’Initiative Andromeda.

Un huit clos spatial ? Genre Alien mais sans les monstres?

J’arrive ! En effet, nous suivons l’histoire d’un vaisseau spatial qui part à l’autre bout de l’univers pour fonder une colonie. Quand des centaines d’années plus tard le groupe se réveille, c’est pour découvrir que leur vaisseau est devenu une épave et que leur chef est mort. On suit en particulier les aventures de Sloane Kelly, la responsable de la sécurité, qui va tout faire pour que tout le monde reste en vie et que tout le monde puisse prendre un nouveau départ. Comme de bien entendu, c’est super compromis, surtout qu’on ne sait pas ce qui a endommagé le vaisseau.

Qui plus est, ce qui l’a fait a aussi pompé toutes les ressources des planètes environnantes. Mais cela n’est pas le plus grave puisque évidemment, entre les dirigeants de la station, se trouve des factions qui vont tout faire pour tirer la couverture vers eux et par ce fait, compromettre la vision que constitue l’Initiative Andromeda.

Et c’est pour cela que ce récit est vachement cool

C’est une belle étude sociologique que nous avons là. Entre les promesses politiques, les problèmes de hiérarchie, les problèmes de survie et surtout ce fameux dilemme de : comment faire évoluer un millier de personnes vers une direction quand la personne qui a eu cette vision est morte ? On sympathise de suite avec certains personnages mais on devient aussi très très frileux avec d’autres bien entendu. Dans tous les cas, à la fin, on comprend le point de vue de chacun jusqu’à ce que cela pète et nous amène à la résolution du roman.

En bref ? C’est un livre de taille moyenne à l’intrigue assez dense. Et on ne s’ennuie pas une seule seconde pourtant. J’ai eu des moments très stressant où je me demandais si clairement on n’allait pas tous mourir dans ce vaisseau. J’ai beaucoup aimé aussi voir les interactions des différentes personnes entre elles. En bref, je pense que de temps en temps, je me procurerai bien un des livres racontant les aventures dans l’univers de Mass Effect, pour le fun.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :