Les mirages d’Elamia

Auteur : Erik Wietzel
Saga : Elamia
Numéro de tome : 1
Genre : Fantasy
Maison d’édition : Bragelonne
Nombre de pages : 344
Obtenu le : 6 Décembre 2017
Lu le : 15 Août 2018
Dans le cadre de : Une grosse Opé
En un mot :

  • un peu perdue au début
  • Et puis paf au milieu du roman
  • Avec une bataille à la Pirate des Caraïbes à la fin

Résumé : Dans quelques jours, les morts envahiront Elamia.
Une armée commandée depuis l’au-delà par le plus grand sorcier que le monde ait jamais connu. et rien ni personne ne peut l’en empêcher.
Un seul homme est capable d’organiser la résistance et de ramener l’espoir, mais il a perdu la mémoire il y a bien longtemps. Il a oublié jusqu’à son nom.
Et si le passé de cet homme recélait la clé de la victoire ?
Le quête de son identité le conduira aux confins du monde, où rôdent démons sournois et créatures de légende, sous l’oeil de prêtresses aux mystérieux pouvoirs.
Tandis que la guerre fait rage et réveille des secrets immémoriaux, l’étranger devra payer le prix de la vérité, de la trahison et de l’amour perdu.
Mais l’amour est peut-être plus fort que la mort…

Un début un peu en mode lendemain de soirée…

La saga Elamia est vendue comme de la fantasy dite classique. Ce n’est pas un gros mot, je vous rassure. Mais comprenez juste que nous sommes dans un monde magique, avec des magiciens, des empereurs et tout le toutim. Quelque chose veut anéantir le monde, en général un sorcier ou un démon et un groupe se forme au fur et à mesure du roman pour le combattre parce que anéantir le monde, c’est mal. De la fantasy simple basique je vous disais. Et dans le lot, on aura sûrement un orphelin, un amnésique ou un fermier ou berger qui se demande un peu ce qu’il fait là.

Et quand on regarde les mirages d’Elamia, c’est franchement cela donc autant vous dire qu’à la fin du bouquin, j’étais super contente, super motivée à lire la suite aussi (sûrement cet hiver) parce que c’est super bien écrit. L’auteur maîtrise son univers, sa magie, il y a des références que nous connaissons bien entendu mais nous avons aussi quelques petites nouveautés avec l’intrusion du royaume des morts qui n’est pas traité comme d’habitude et les démons qui ont décidé au final de se rallier du côté des gentils

Alors pourquoi le début

C’est que le début, on sait que dalle ! On suit trois personnages il me semble : un moine, un amnésique et un fantôme. Avouez que pour commencer, c’est un peu pas facile avec trois anonymes. Cela dit, une fois les fils de la trame mis ensemble, on raccorde facilement le tout. Toutefois, c’est vrai que les cent premières pages me paraissent même encore maintenant un peu floues. Comme si l’auteur avait oublié de mettre le starter juste pour nous faire mariner un petit peu.

En bref, évidemment que je lirai la suite, cette saga fait partie maintenant des objectifs à moyen terme (puisque j’essaie d’être à jour dans les sagas et ce n’est pas facile du tout les amis). Je ne peux que vous conseiller de passer cette introduction qui est là justement pour vous égarer. Puisqu’après, je suis désolée de vous le dire, mais vous ne pourrez plus vous arrêter de le lire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :