La terre du magicien

Auteur : Lev Grossman
Saga : Les magiciens
Numéro de tome : 3
Genre : Fantasy
Maison d’édition : L’atalante
Nombre de pages : 512
Obtenu le : 29 Janvier 2018
Lu le : 20 Septembre 2020
Dans le cadre de : terminer mes vieux coucous
En un mot

  • Une très bonne fin à cette saga.
  • Du coup, j’ai envie de revoir la série
  • Un univers toujours aussi addictif

Résumé : Quentin a tout perdu. Privé de sa couronne, chassé du royaume de Fillory qui lui est désormais interdit, irrémédiablement séparé de ses amis les plus chers, il n’est plus qu’un marginal errant sans repères et sans espoir.
Retourner à Brakebills, le foyer de son apprentissage, pour y enseigner à son tour ? Ce ne sera qu’un amer feu de paille. Alors pourquoi ne pas s’acoquiner avec ce groupe hétéroclite de magiciens à la petite semaine, recrutés pour s’emparer, façon commando, d’une valise mystérieuse au contenu peut-être bien inestimable ?
De pérégrinations en découvertes, de secrets enfouis en révélations éblouissantes, il est vrai que tous les chemins mènent à Fillory. Fillory qui se meurt. La fin des temps est annoncée ; les nouveaux souverains ont entrepris une quête désespérée…

Un tome où on résout tout

Le tome précédent, j’ai été choquée car Quentin était banni de Fillory. Or, on le sait tous, c’est quand même grâce à lui qu’on a découvert ce monde. C’est comme dans la vie réelle où tu portes un projet jusqu’au bout et qu’on attribue le mérite aux autres. Autant vous dire que c’est ce qui a grandement expliqué mon retard dans la lecture de ce troisième tome. Allait-on retrouver Quentin ? Et plus important : qu’allait-il faire ? Et bien, ce n’est pas la joie pour lui. Il était roi de Fillory et se retrouve prof à Brakebills puis se fait virer. C’est toute l’histoire d’un exilé qui sombre.

Et pourtant, il veut résoudre le cas d’Alice qui s’est transformé en une espèce de fantôme. Pendant ce temps là, on découvre que les autres rois et reines de Fillory font face à la fin de ce monde. Le but de ce tome serait donc de boucler les aventures en cours et de savoir si le monde magique de Fillory va poursuivre ou non. Et ouai !

Abandonnez tout espoir de contes de fées… Si vous en aviez encore

Le gros avantage de cette saga reste bien entendu le fait que c’est de la fantasy pour adulte. Vous avez toujours la possibilité que tout parte en cacahuète et non, on n’aura pas de Deus Ex machina qui va tout résoudre. Nos héros en chient (et je pèse mes mots) pour obtenir ce qu’ils veulent ou ce qu’ils peuvent. Ils endurent des épreuves pas marrantes du tout et n’obtiennent pas toujours ce qu’ils veulent.

En conclusion: c’est une excellente fin de trilogie. On aimerait continuer l’aventure avec eux mais en fait non. Elle se termine vraiment au bon moment et c’est ce qui est très cool là dedans. L’auteur ne nous prend pas pour des billes et si les héros nous énervent parfois, et bien c’est tout simplement parce qu’ils sont humains et imparfaits, comme nous. Ce ne sont pas des héros de littérature, juste des gars à qui il arrive des trucs magiques ou pas. Sur ce, je profite de ce dernier tome pour vous conseiller cette saga. J’en profiterai ensuite ces prochains temps pour revisionner la série car je ne me souviens que très vaguement comment ils ont traité l’histoire. Je vais donc la revoir pour vous faire un petit topo. Je me souviens juste qu’elles étaient tout de même assez différentes sur quelques points. A voir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :