La peine du bourreau

Auteur : Estelle Tharreau
Genre : Thriller Psychologique
Maison d’édition ; Editions Taurnada
Nombre de pages : 256
Obtenu le : 7 Septembre 2020
Lu le : 23 Septembre 2020
Dans le cadre de : Mon partenariat avec les Editions Taurnada
En un mot :

  • Un grand plaisir de retrouver la plume d’Estelle Tharreau
  • Un roman qui vous donne plein d’émotions
  • Et cela fait du bien non ?

Résumé : McCoy est « bourreau » au Texas. Après 42 ans passés dans le couloir de la mort, il reçoit la visite officieuse du Gouverneur Thompson qui doit se prononcer sur la grâce du condamné numéro 0451.
Il ne leur reste que quatre heures pour faire revivre les souvenirs de McCoy avant l’injection létale.
Quatre heures dans l’isolement de la prison de Walls.
Quatre heures pour cinq crimes qui déchaînent les passions.
Quatre heures pour ce qui pourrait être la dernière exécution de McCoy.
Quatre heures pour jouer le sort d’un homme.
Un thriller psychologique aussi troublant que fascinant : une immersion sans concession dans le couloir de la mort et ses procédures d’exécution.

Moi qui pensait qu’on allait avoir un débat sur la peine de mort

En fait, il n’y a pas vraiment de débat, puisque j’ai déjà mon avis tranché. Mais je me suis dit qu’en fait on allait avoir des témoignages pour, des témoignages contre et qu’on allait douter de la culpabilité de notre accusé et qu’au final le gouverneur allait prendre une décision qu’on saura juste ou injuste et on hurlera à la Lune toussa toussa.

Nan ! Estelle Tharreau est beaucoup plus subtile que cela mes amis (je dirai à la limite perverse sur ce coup mais passons). On va s’intéresser ici à McCoy : un bourreau. Plutôt un exécuteur de peine qui porte des personnes qui mériteraient de mourir ou pas et qui doit exécuter la peine. Celui qui actionne le levier. Celui qui exécute les décisions des autres et qui n’a aucune prise sur elles. Celui qui prend la culpabilité des juges et des politiciens. Comment peut on avoir ce métier et vivre une vie heureuse ? Comment faire quand on doit exécuter un ami ? Car les condamnés sont humains. Car certains ne méritent pas la peine de mort. Certains s’en sortent et la mériteraient. Et dans tous ces débats pour ou contre la peine de mort, personne ne penserait à demander l’avis de celui qui actionne le bouton.

Un roman qui va vous bousculer un peu

Le condamné 0451, est un bon gars. Il a été bourreau lui aussi figurez vous. Mais voyez vous, il a été élevé un peu à la Texane. Parfois les autorités font la justice et quand c’est pas possible, et bien tu prends ton fusil et tu la fais toi-même. C’est comme cela qu’il a été élevé. Et quand il a vu des injustices que sa propre institution ne pouvait pas résoudre. Et bien il a pris son fusil. Il ne se défend pas le gars. Il n’est pas pris de folie meurtrière. Il est droit dans ses bottes et a complètement accepté sa peine. Vous vous rendrez compte que ce n’est pas sa vie ou sa mort qui vont être important ici. C’est l’impact de ses actes. C’est le fait que l’on soit pro ou contre la peine de mort, on ne peut pas avoir d’avis tranché sur la question de sa culpabilité.

Et puis il y a McCoy qui va vous raconter des exécutions. Celles qui semblent méritées. Celles qui ne le sont clairement pas. Et puis il raconte le calvaire des familles des condamnés. Il raconte aussi la haine de celles ci. Pour lui, alors qu’il ne fait qu’exécuter. Il raconte aussi le fait que les familles des victimes sont loin d’être soulagées : elles traînent toujours leur peine encore et encore. Il raconte tous ces oubliés des exécutions pour nous raconter celle d’Ed. Et rien que cette histoire vous aura donné un quota d’émotions, de vibrations qui vous feront passer une excellente lecture. A très vite les Editions Taurnada. Je vous sens de nous proposer encore de très belles choses pour cet Automne 😉

Un commentaire sur “La peine du bourreau

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :