Trois hourras pour lady Evangeline

Auteur : Jean-Claude Dunyach
Genre : Science-Fiction
Maison d’édition : L’Atalante
Nombre de pages : 240
Obtenu le : 29 Juin 2020
Lu le : 5 Octobre 2020
Dans le cadre de : Lire les petits nouveaux !
En un mot

  • Après avoir lu des aventures bizarres sur Mars avec Clark Ashton Smith, j’avais envie d’un peu de SF
  • Et c’est un peu si tu mixais la saga Honor Harrington avec la saga Ender
  • En parlant de cela, j’ai très envie de revoir Stratégie Ender

Résumé : Le Temps Incertain était l’un des plus puissants bâtiments militaires de sa catégorie. Il mit quatorze heures à mourir.
Au voisinage d’Esméralda, les rides de l’espace-Tau annoncèrent sa venue et froissèrent temporairement l’espace local. Si un quelconque caillou errant avait été assez gros pour endommager le vaisseau, il aurait été repoussé hors de portée. Mais ce qui se tenait là était trop minuscule pour être affecté.
Du moins au début. » Évangeline, jeune fille de bonne famille à la conduite dévergondée, est envoyée par son père diplomate sur un planétoïde école. Mais une étrange population d’insectes en prend le contrôle. Seule Évangeline en réchappe, au prix d’une métamorphose qui la terrifie. Cependant, à quatorze sauts-Tau de là, le bâtiment de son père est confronté à un ennemi terrifiant : un nuage de particules intelligentes dévore littéralement les vaisseaux et les colonies humaines. Pour survivre, Évangeline et son père vont devoir accepter leurs différences et unir leurs forces. Si c’est encore possible.

L’invasion des insectes, ce moment merveilleux qui fout les miquettes

Lire des aventures dans l’Espace, c’est tellement délassant ! Sauf que… Et bien, il s’avère qu’en fait un nuage attaque des vaisseaux et personne ne sait pourquoi, ni qu’est ce que c’est. Bref, c’est un peu le bordel et clairement, personne n’est content. Pendant ce temps là, on a une post ado : Evangéline qui fait les 400 coups avec une jeune officier. Or, elle est la fille de l’ambassadeur et apparemment, cela fait scandale. Elle se retrouve donc en pension à l’autre bout de l’univers. Or, ladite pension se fait attaquer par des espèces d’abeilles.

Du coup, deux axes s’ouvrent à nous, focalisant sur l’ambassadeur et et sa fille. Nous allons découvrir comment l’ambassadeur prend des décisions difficiles et comment sa fille, pour s’en sortir se transforme en reine de ruche. Quand ils se retrouvent, forcément, ils découvrent qu’ils ont changé et devront dialoguer pour permettre à l’espèce humaine de survivre et c’est aussi cela qui est intéressant.

Evangéline : et la jeune fille devient femme

C’est typiquement le genre de personnage que j’aime bien mais quand même. C’est une adolescente dont les parents refusent d’écouter et de comprendre. Donc, elle fait des bêtises. Quand elle est punie, en fin de compte, elle ne comprend pas. Là, en situation de danger, elle devient adulte mais lorsqu’elle revoit son père, l’image d’elle adolescente lui revient en pleine figure. Son objectif personnel devient donc de se construire sans l’aval de ses parents. Et d’exister à travers leur regard.

Bref, un petit roman mais beaucoup de thèmes abordés là dedans. Et c’était bien sympathique je dois dire. J’étais contente de partager cette tranche de vie, je dois dire et c’est un roman qui fait une très belle transition entre deux grosses sagas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :