Sorcières ! : Le sombre grimoire du féminin

Auteur : Julie Proust Tanguy
Genre : Essai, Historique
Maison d’édition : Les moutons Electriques
Nombre de pages : 208
Obtenu le : 3 Juillet 2020
Lu le : 14 Octobre 2020
Dans le cadre de : Lire les petits nouveaux !
En un mot

  • Une bonne lecture Détente-académique
  • Et cela faisait longtemps que je voulais le lire !

Résumé : Nécromanciennes redoutables, guérisseuses ignorées, doubles obscurs des fées, femmes fatales livrées au bûcher… Rejoignez-les dans ce grimoire moderne qui vous révèlera les lointaines origines et l’étrange destinée de vos sorcières bien-aimées !

On retrace l’image de la sorcière à travers toute l’histoire

De Circée à Buffy, il y a eu du chemin et c’est ce que Julie Proust Tanguy nous propose dans ce petit livre, cet essai de 200 pages et dès. Ce n’est pas une lecture plaisir, même si elle écrit très bien. C’est une lecture prise de conscience qui montre à quel point on peut stigmatiser un genre au travers d’un seul mythe : celui de la sorcière. C’est vrai ! On n’a pas de mythe du méchant mage qui va bouffer la vie des femmes. C’est toujours de la faute d’une femme, d’une sorcière si les hommes font des conneries.

Alors, au début, on va tout simplement se dire que c’est un peu fort de café. Mais en fait…. C’est juste vrai. La suspicion de sorcellerie pèse sur toutes les femmes encore aujourd’hui. Les femmes qui ont du pouvoir, on se demande comment elles ont fait. Les femmes libres, on se demande pourquoi elles veulent tout cela.

Un livre parfait pour se recadrer et ne pas perdre de vue que nos droits sont toujours fragiles

Pour citer un grand chanteur, il suffira d’un signe… Mais regardez les actualités : les femmes ne peuvent plus s’habiller comme elles veulent. Ce sont des hommes qui voudront gérer notre droit à l’avortement. Essayez de vous faire ligaturer les trompes et vous verrez la difficulté que vous éprouverez. Tout comme avoir des enfants sans hommes. Essayez d’avoir des enfants ou pas quand vous voulez, où vous voulez, et quand vous voulez et vous verrez de suite les réactions que cela suscitera.

Vous vous rendrez compte que vous serez très vite la représentation de la sorcière pour d’autres personne car c’est l’image qu’on leur propose. Maintenant, on est plus polis, on dira féministe, furieuse. On deviendra des putes, des salopes, des folles. Mais ce que ces mots veulent dire, c’est qu’on fait peur parce qu’on est un électron libre. Et si vous n’y prenez pas garde, si vous continuez à réprimer ces femmes qui se battent pour vous, vous verrez vos droits partir en fumée, encore.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :