Prototypes

Auteur : Adrien Mangold
Genre : Science-Fiction
Maison d’édition : Editions de l’Homme sans nom
Nombre de pages : 360
Obtenu le : 3 Juillet 2020
Lu le : 09 Novembre 2020
Dans le cadre de : Lire les promos de l’Emaginaire prises cet été
En un mot

  • Une suite à Seconde humanité mais vous pouvez lire les deux tomes séparément
  • On continue dans les pistes de réflexion avec cette fois ci les lois d’Asimov
  • Et c’est moi où il y a une petite société secrète qui pointe le bout de son nez ici ?

Résumé : Le Grand Bleu nous a menacés d’extinction. Un millénaire plus tard, cinq mégalopoles sont sorties de terre. Numéris, fief du progrès technologique, cristallise toutes les ambitions. Vengeance, idéalisme et pouvoir alimentent le cyclone qui s’abat sur ses plus hautes instances. Dans son œil : Thomas Milas. Fervent défenseur de la cause androïde, il se bat pour développer l’intelligence artificielle au risque de lui faire surpasser celle de l’homme. Or, il est des expériences dont il vaut mieux s’abstenir lorsque l’ennemi vous observe, vous traque, voire vous habite.

Et si les androïdes dépassaient les trois lois d’Asimov

Alors là, en terme de Science-Fiction, cela me parle un petit peu plus non ? Adrien Mangold décide de partir d’un postulat que personne au monde ne remettrait en cause sans se prendre une vague d’adorateurs de robotique dans la tronche : les trois lois d’Asimov. Et le mec, il t’explique pourquoi il le fait en plus ! J’ai ri et en même temps, j’ai tellement aimé son point de vue (et ceux de ses personnages) que j’ai poursuivi cette lecture alors que c’est la suite de Seconde Humanité qui m’avait un peu mis le seum.

Et j’avoue que c’est assez sympa de se dire qu’on se lit une suite même si on peut la lire sans lire le premier roman. Du coup, on se dépayse totalement (nous ne sommes plus sur le même continent ni sur les mêmes enjeux). Et il faut se l’avouer aussi, la problématique des trois lois de la robotique ne sont qu’une petite accroche à une intrigue bien plus grande qui a été bien sympa à lire.

L’auteur confirme ici qu’il a du talent pour la Science-Fiction

En effet, l’auteur arrive à vous faire ce que j’appelle de la Science-Fiction douce. Pas vraiment de l’anticipation, pas vraiment un bon gros blockbuster SF. Nous sommes clairement entre les deux et je dois vous avouer que c’est très plaisant à lire. Même que si l’intrigue était un petit peu moins fournie, on se reposerait. Plus sérieusement, l’univers est bien pensé et on se sent bien dedans en terme de lecture. C’est typiquement le genre de livre que je recommanderait pour se détendre le week end (ce que j’ai fait en fin de compte).

En bref, une très bonne suite qui n’en est pas une. Un peu de réflexion dedans quand même. Une belle intrigue qui se tient et même que s’il y’en avait un petit troisième je ne serai pas contre. Sur ce, je m’en vais retourner à un petit thriller ou deux. Passez une bonne semaine !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :