L’Exil

Auteur : Feldrik Rivat
Saga : Les Kerns de l’Oubli
Numéro de tome : 1
Genre : Fantasy
Maison d’édition : L’homme sans nom
Nombre de pages : 402
Obtenu le : 2 Juillet 2020
Lu le : le 14 Novembre 2020
Dans le cadre de : Lire ses promos de l’Emaginaire de cet été
En un mot :

  • Un roman où j’ai eu du mal à rentrer dedans
  • Et que j’ai eu du mal à terminer en vrai
  • Spoiler alerte : nan, je ne poursuivrai pas la saga

Résumé : Erkan. Héros de l’histoire. Jeune, beau, fort. Et amnésique. Disciple d’un cercle occulte de la puissante cité d’Almenarc’h, il se retrouve perdu au milieu de nulle part. Seul. Frappé de l’Oubli. Il est victime de la plus haute peine infligée par ceux de sa caste : l’Exil. Préoccupé par le but naturel de retrouver son passé, il se voit bientôt harcelé par de sombres tueurs et plongé dans le cauchemar d’une fuite éreintante. Et plus il avance, plus il est terrifié par ce qu’il entrevoit de lui. Ses réflexes inhumains. Ses perceptions. Ses rêves. La mort de tous ceux qu’il approche. Et cette sibylle aux cheveux d’argent qui se dit tour à tour déesse et fille des Hommes, et qui le guide dans les traces d’un destin dont il ne veut rien ! Racheter une faute ! Vivre et mourir, sans cesse, depuis des millénaires, avec ce but ! Quel but ? Quelle faute ! Qu’on lui rende sa mémoire volée ! Qu’on lui rende son passé et ceux qu’il aime !
Et des bribes de son passé, sûr qu’il en retrouve. Et du même temps, il s’enfonce dans les arcanes d’un pouvoir occulte… Un pouvoir propre à construire ou détruire des mondes. Un pouvoir digne d’un Dieu !

C’est comme lire le Puits des Mémoires de Gabriel Katz mais l’humour en moins

Je pense que cela a été là mon erreur : J’ai commencé les Kerns de l’oubli en mode vacances comme si j’allais lire un Gabriel Katz. Sauf que c’est du Felrik Rivat donc pas du tout le même univers ni même la même plume. Forcément, cela pique grave. Au point que je me suis demandé si j’allais aimer le tout. Alors non, le roman n’est pas à jeter, loin de là même si j’ai trouvé des trucs un petit peu agaçant, mais c’est clairement pas ma came.

Nous avons un roi qui fait partie des vilains. Et il a dans le nez un de ses commandants de sa garde royale, un truc dans le genre. Pour se faire, il s’en va exiler son fils et dans ce monde ci, quand on exile quelqu’un, il en perd la mémoire. Vous allez me dire, mais pourquoi est il aussi méchant ? Car je me suis franchement posé la question. La vérité est que ce roi a des raisons (ou pas d’ailleurs) de l’être sauf que quelque part, et bien il a filé un mauvais coton et cela nous en fait une saga.

Beaucoup d’intrigues qui se relient, des arbres généalogiques qui se mélangent… Comme une indigestion

Oui, ce n’est pas une saga légère mais bien quelque chose qu’on lit en forme et bien attentif, ce que je n’étais clairement pas au moment de la lecture. L’auteur utilise différents styles d’écriture en fonction des personnages et de leurs rangs, il y a plusieurs mondes, plusieurs légendes, plusieurs tout en fait. Et j’ai décroché au point que j’ai dû me faire des memos.

ALors le livre est il bien ? Sûrement mais c’est pas mon style en ce moment. Pas du tout. Et c’est pourquoi à part grosse envie ou grosse promo, je ne lirai pas la suite. Et ce n’est pas grave, je préfère être moins aventureuse dans les sagas pour mieux me consacrer à d’autres découvertes en solo. Dites moi ce que vous en avez pensé pour ceux qui l’ont lu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :