Le maître de Rampling Gate et autres nouvelles d’Anne Rice

Auteur : Anne Rice et d’autres

Genre : Nouvelles

Maison d’édition : Editions Hachette

Nombre de pages : 190

Obtenu le 19 Octobre 2012

Lu le 27 Septembre 2017

Dans le cadre de j’avais très envie de lire des nouvelles

 

En un mot

  • Le plaisir de lire un recueil de Nouvelles
  • Et donc de découvrir quelques auteurs
  • Et de vider ma vieille PAL

Lire la suite « Le maître de Rampling Gate et autres nouvelles d’Anne Rice »

Aurora de Roxane Dambre

Auteur : Roxanne Dambre

Genre : Fantastique

Maison d’édition : Editions de l’Epée

Nombre de pages : 255

Obtenu le 23 Juin 2017

Lu le : 14 Septembre 2017

Dans le cadre de ma lecture commune avec Chouille et Mel

 

En un mot :

  • La plume de Roxane Dambre m’avait manquée
  • Le fou rire avec les copines
  • L’envie de reprendre son autre saga

 

roxane-dambreRésumé : Tout s’annonçait pourtant bien, en cette rentrée à la Sorbonne. J’étais acceptée dans la prestigieuse Ecole Pratique des Hautes Etudes pour une thèse en langues sémitiques et hébraïques.

La promesse d’années d’études éclatantes, à moi les secrets des civilisations disparues ! Et puis…

Et puis Yann a débarqué dans ma vie. 50 ans, 1m80, yeux bleus, cheveux argent coupés ras, blouson de cuir, énorme moto. Avec une histoire invraisemblable de parchemins vieux de plusieurs millénaires à traduire, pour lesquels il avait besoin de moi. Parchemins qu’il aurait piqués dans les réserves secrètes du Vatican. Oui, parce qu’en plus il est prêtre!

Au début, j’ai cru à un bizutage organisé par ma directrice de thèse. La traduction des parchemins allait sûrement aboutir à « Bravo, Aurore! » ou « Bienvenue dans les meilleures années de ta vie ! » Mais dans la bibliothèque de l’université, le livre que je venais chercher a été détruit. Et les deux bibliothécaires atrocement torturés avant d’être tués, par une créature terrifiante qui m’appelle « Aurore chérie » et m’explique que nous allons faire équipe. Moi, je ne suis pas croyante, Dieu et les anges, ça ne me dit rien. Mais je le sais maintenant, les démons, eux, existent.

Et le pire d’entre eux, Asmodeus, un des rois de l’Enfer, vient de m’obliger à faire alliance avec lui.

 

C’est quand j’ai vu cette promotion sur Aurora que je me suis aperçue que l’auteure m’avait manquée.

 

Roxanne Dambre, un nom d’auteur de l’imaginaire français que vous feriez bien de noter. Je la connaissais grâce à sa saga Animae, dont j’avais acheté le premier tome un soir où j’avais envie de fantasy urbaine. Il faut savoir que j’utilise honteusement la Bit Lit quand j’ai besoin de me remonter le moral ce qui est un peu pervers car je suis extrêmement difficile et indulgente à la fois avec ce genre. Difficile car je suis très exigeante avec la mythologie et la psychologie des personnages. Indulgente car je peux très bien lire une dizaine de tomes en étant totalement en désaccord avec l’héroïne. Mais mettez moi une intrigue et une psychologie bidon et là ce sera le drame.

 

Animae a une intrigue sympa, une personnage féminin bien développé et des intrigues très drôles. Je me suis dit qu’avec Aurora, on allait tomber dans le même style. Et en effet. Aurore est une nana franche, drôle, volontaire et intelligente. Elle tombe sur un prêtre qui va lui demander une traduction et de là va commencer une formidable course contre la montre avec ce prêtre et ce roi des Enfers. Un trio inattendu mais particulièrement drôle.

 

 

Non, les anges ne ressemblent pas à Brad Pitt.

 

Pour tous ceux qui s’interrogent un peu sur les anges garidens, la vie dans l’au-delà, les interventions divines, l’interprétation de la Bible, sachez qu’il y a ainsi la croyance que nous avons tous un ange gardien qui pourrait nous donner des conseils et que l’on pourrait écouter ou pas. Puisque nous avons tous notre libre arbitre.) Je me souviens avoir fait des recherches à ce sujet il y a quelques dizaines d’années et dont je me souviens plus grand-chose sauf que le mien s’appellerait Damabiah et oui, de temps en temps, je lui accorde une petite pensée.

 

Là, nous aurons les points de vue de nos trois personnages mais aussi de deux anges gardiens qui peuvent communiquer avec le démon Asmodeus, puisque c’est un ange déchu. Dans tout ce roman, il est difficile de se positionner sur le démon car nous avons tous une image négative de ces créatures. Ici, nous avons plutôt un filou bien comique qui n’attend que le réveil de Dieu pour, je cite, des raisons économiques. L’intérêt de ce personnage nous vient aussi du fait qu’il va sans arrêt remettre en question les croyances de tout le monde. Et enfin, gros teaser, il va aussi nous apprendre que les anges ne ressemblent pas à Brad Pitt. Quant à savoir pourquoi, vous n’avez qu’à lire le livre.

 

En bref, un très bon roman qui nous a détendu l’atmosphère. Il est très bien rythmé et avec son compte à rebours et ses changements de point de vue, vous aurez la sensation que les pages glissent trop vite entre vos doigts.

Journal d’un marchand de rêves d’Anthelme Hauchecorne

Auteur : Anthelme Hauchecorne

Genre : Fantasy

Maison d’édition : Editions l’Atelier Mosécu

Nombre de pages : 557

Obtenu le 4 Août 2017

Lu le 25 Août 2017

Dans le cadre d’une grande lecture commune et le Challenge Août en folie

 

En un mot :

  • Quand on voit l’univers, l’auteur et la maison d’édition, on est pas étonné
  • Mais la fin est un peu trop bizarre pour moi

 

Lire la suite « Journal d’un marchand de rêves d’Anthelme Hauchecorne »

Le Nibelung, tome 1 : Le carnaval aux corbeaux de Hantelme Hauchecorne, Loïc Canavaggia et Mathieu Coudray

Auteurs : Hantelme Hauchecorne, Loïc Canavaggia et Mathieu Coudray

Saga : Le Nibelung

Maison d’édition : Le Chat Noir

Nombre de pages : 320

Obtenu le : 23 Juin 2017

Lu le : 25 Août 2017

Dans le cadre de retrouver la plume d’Hantelme Hauchecorne et ma lecture commune avec Melcouettes

 

En un mot :

  • Une ambiance fête foraine maudite
  • L’univers d’Anthelme Hauchecorne
  • Beaucoup d’aventures pour un seul livre

Lire la suite « Le Nibelung, tome 1 : Le carnaval aux corbeaux de Hantelme Hauchecorne, Loïc Canavaggia et Mathieu Coudray »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑