Les derniers Hommes de Pierre Bordage

Auteur : Pierre Bordage

Genre : Science Fiction

Maison d’édition : Au diable Vauvert

Nombre de pages : 688

Obtenu : 1 er Juin 2012

Lu le : 5 Juin 2012

Dans le cadre de : Je découvre pour la première fois Pierre Bordage

 

En un mot :

  1. Depuis, je regarde pas mal la SF française
  2. C’est comme çà que j’ai découvert d’ailleurs mon amour de l’imaginaire français
  3. Une belle aventure

 

220px-p1070786_-_pierre_bordageRésumé : Le futur proche, après la troisième guerre mondiale.
Dans une Europe dévastée par les pollutions chimiques, nucléaires et génétiques, les rares ressources intactes sont partagées par des tribus nomades qui ont pris chacune en charge l’exploitation d’une denrée spécifique. Solman le boiteux, du peuple aquariote – qui découvre et contrôle les sources d’eau -, possède le don de clairvoyance : infaillible juge des âmes, cet atout le confine aussi à l’écart de tous, qui se méfient de son talent.
Seuls Raïma, la guérisseuse, puis la mystérieuse Kadija et un vieux scientifique de l’ancien monde vont l’accompagner dans sa quête pour échapper à l’apocalypse qui semble menacer les derniers hommes…

Un roman initiatique.

 

Cela faisait bien longtemps que j’avais envie de me remettre à la science fiction. Et de tester un auteur français par la même occasion. C’est donc avec curiosité et assurance que j’ai ouvert les Derniers Hommes. La quatrième d’ouverture me tentait fortement qui plus est. En effet, une vision complètement négative du futur, anticipant les ravages des hommes et de la pollution qu’ils engendrent. Ainsi, les derniers hommes sont réduits à leur strict minimum : des tributs nomades vivant de trocs, chaque grande tribut gardant une spécificité qui leur permet, ensemble de survivre.

 

Dans une des tributs vit Solman, un voyant, un donneur comme ils disent. Et tout au long de ce roman, nous le verrons passer du stade d’un enfant, manipulé par ses parents adoptifs – le conseil – et donc ne prenant aucune décision. Puis il entame son âge adulte avec sa liaison avec Raïma. Et prenant ses propres décisions, faisant ses propres erreurs, il devient peu à peu une espèce de meneur –mi homme, mi prophète – guidant les derniers hommes vers une terre où ils ne risquent plus rien.

 

Un roman religieux ?

 

Parfois, je me suis posée la question. Pierre Bordage nous apprivoise, nous actualise le Nouveau Testament aux temps modernes en traitant de l’Apocalypse de Saint Jean. Pourquoi pas me direz vous. Mais il est indéniable que l’histoire des Aquariotes ressemble étrangement à l’Exode, et Solman prend peu à peu les traits de Moïse, aux travers de ses embardées.

 

Aussi, ce roman tente de nous poser de bonnes questions sur l’avenir. Les Hommes en ont-ils un s’ils continuent à être individualistes comme ils le deviennent de plus en plus ? Quelles seraient nos capacités à survivre si la Terre elle-même nous rejette ? Quelle est la valeur humaine ?

 

Je ne vous le cacherai pas, et je pense que vous l’avez deviné, je me suis trouvée emballée totalement par la lecture de ce roman. Et je pense que je suivrai Pierre Bordage dans ses autres publications car son style d’écriture est simple, il sait ajuster les temps d’action et de descriptions d’une manière très agréable. Et enfin, d’une hypothèse totalement hasardeuse et je dirai même sans surprise, il est arrivé à me captiver jusqu’à la fin, voire à me surprendre un peu. A lire absolument !

 

Ta-Shima, tome 2 : L’exilé de Ta-Shima d’Adriana Lorusso

Auteur : Adriana Lorusso

Saga : Ta-Shima

Genre : Science-Fiction

Maison d’édition : Bragelonne

Nombre de pages :  528

Obtenu le 9 Décembre 2016

Lu le 11 Septembre 2017

Dans le cadre de lire les livres achetés pendant la Grosse Opé

 

En un mot :

  • Un tome axé sur Rinvar et Elise
  • Un complot envers Ta-Shima
  • La Magie de la découverte est toujours là

 

39691890Résumé :  Sur Ta-Shima, l’ambassadeur de la toute-puissante Fédération des mondes humains a décidé d’explorer la planète en compagnie de sa seconde épouse et de sa fille. Le jeune Rinvar, adolescent orgueilleux et champion de sabre, a été choisi pour les accompagner, à son grand déplaisir. Mais les choses ne se passent jamais comme prévu sur ce monde étrange et dangereux, que seuls les Shiro et les Asix ont réussi à apprivoiser. Et les coutumes, en particulier sexuelles, des uns et des autres sont sources de malentendus sans nombre…

Pendant ce temps, les espions de la Fédération cherchent par tous les moyens à réduire l’autonomie de Ta-Shima et à forcer ses habitants à rejoindre la civilisation humaine. La doctoresse rebelle Suvaïdar Huang, qui tire les ficelles de la politique locale, doit protéger à tout prix les secrets des généticiennes Jestak. Mais le prix à payer ne sera-t-il pas trop élevé ?

 

 

L’ambassadeur de Ta-Shima a bien des soucis.

 

Souvenez-vous de cet ambassadeur qui a deux épouses, une fille archi gâtée et un monceau de préjugés sur ce nouveau monde. Il s’agit d’un homme qui va sur une terre pendant quelques années sans se soucier de culture ou de parler la langue, qui a acheté sa seconde femme à un fermier, qui la bat et qui s’attend à ce qu’on le serve constamment, et qui est en train de juger moralement une population. On a beau tenter d’avoir un point de vue impartial et aussi se remémorer toutes les choses génétiques et sociales du premier tome, on ne peut s’empêcher de se répéter que cet homme ferait mieux de partir et sans délai.

 

Pour se sentir supérieur, il est capable de battre et de dénigrer sa seconde Epouse Elise. Or, c’est la seule dans cette famille qui a appris la langue de la planète, qui a fait l’effort de découvrir leur culture et aussi qui fait l’effort constant d’aider les autres. Elle aurait pu être un merveilleux atout dans les relations diplomatiques mais ils préfèrent la réduire au silence jusqu’à la fin de la guerre.

 

Pour garder les apparences, cet homme est capable aussi de marier sa propre fille à un inconnu et un étranger plutôt que de lui faire subir les conséquences de ses actes. Lorsque son enfant fait une bêtise, on le punit, cela fait partie des bases de l’éducation. Ici, lorsque sa fille en fait une belle, son père est capable de la suivre et de risquer la vie d’autres personnes pour garder les apparences. Vous vouliez du sociologiques en lisant Ta-Shima ? Vous en aurez pour votre argent car Ardiana Lorusso vous en fait une description sans concession et avec parfois une belle touche d’humour qui m’a fait lire à toute vitesse. On se sent Ta-Shimodin tout le long de cette histoire alors que ce peuple et finalement très éloigné de nous.

 

 

L’influence de Suvaïdar Huang sur le monde de Ta-Shimoda a été plus forte que prévue.

 

Du point de vue local,  nous suivrons l’histoire de Rinvar, celui qui par la force de circonstances extraordinaires va se retrouver exilé de sa planète. Comme Suvaïdar, c’est un chien perdu sans collier et sans s’en rendre compte, il va s’inspirer et se lier d’amitié avec notre doctoresse rebelle. Si nous suivions la vie de Suvaïdar pendant le premier tome, nous suivons l’influence de cette femme sur son monde. Elle va leur apprendre un petit peu d’individualisme, pouvant ouvrir à de belles carrières. Sa première œuvre fut Tar, son premier amant. Impropre à la reproduction, bègue, destiné aux travaux de la mine, sous son influence, il deviendra l’un des meilleurs maîtres d’armes de l’Académie et s’occupera tout au long de sa vie de cas désespérés pour les remettre sur le droit chemin.

 

Pour Elise, elle va lui permettre discrètement de s’affranchir d’un mari violent, lui permettre d’avoir des enfants de de lui démontrer qu’elle est intelligente et intégrée au point de faire des études. Ce sera la seule étrangère intégré au point de faire des études. Ce sera la première exilée venant à Ta-Shima et c’est une belle histoire quand on connaît ce peuple très xénophobe.

 

Pour Rinvar, c’était un inadapté social, rejeté par sa propre maison, mis dans une situation impossible, violent et condamné à mort par la négligence de ses camarades. Elle va le sortir de là en brisant toutes les règles, le sortir de la planète et lui permettre de retrouver confiance en lui-même. Cette femme montre par son entêtement que les hors normes peuvent apporter le salut de toute société et je pense que c’est le message qu’il faut retenir de ces deux tomes. Quel que soit la situation où vous vous trouver, c’est votre différence qui peut faire le tout.

 

En bref, encore un tome très dense que j’ai littéralement dévoré que ce soit pour les descriptions sociologiques que pour les histoires en elles-mêmes. Une belle parenthèse SF pour ma part.

Cal de ter, tome 1 : Rescapé de la terre de PJ Hérault

Auteur : PJ Hérault

Saga : Cal de Ter

Genre : Science Fiction

Maison d’édition : Bragelonne

Nombre de pages : 143

Obtenu le 2 Décembre 2016

Lu le 8 Septembre 2016

Dans le cadre de : Je lis ce que j’ai pris pendant la Grosse Opé

 

En un  mot :

  • Une histoire assez légère pour un début
  • Une espèce de réflexion sur le progrès des civilisations
  • Bah c’était une belle aventure

 

Lire la suite « Cal de ter, tome 1 : Rescapé de la terre de PJ Hérault »

Le visiteur du futur : La meute, intégrale tome 1 de François Descraques et Slimane- Baptiste Berhoun

Auteurs :  François Descraques et Slimane- Baptiste Berhoun

Saga : le Visiteur du futur

Genre : Science Fiction

Maison d’édition : Hardigan

Nombre de pages : 467

Obtenu le 27 Juin 2016

Lu le : 25 Août 2017

Dans le cadre du Challenge Août en folie et de la Grosse Opé

 

En un mot :

  • Des aventures très drôles
  • Un bon thriller futuriste
  • Donne envie de voir la web série

 

Lire la suite « Le visiteur du futur : La meute, intégrale tome 1 de François Descraques et Slimane- Baptiste Berhoun »

Ta-Shima, tome 1 d’Adriana Lorusso

Auteur : Adriana Lorusso

Saga : Ta-Shima

Maison d’édition : Bragelonne (Ebook)

Nombre de pages : 600

Obtenu le 2 Décembre 2016

Lu le : 4 Août 2017

Dans le cadre de la Grosse Opé mais aussi du Challenge Août en folie

 

En un mot :

  • Ecoutez vous cela avec la Bande Originale de Star Trek ou de Dunes
  • Rho mais qu’est ce que c’était bien
  • J’ai vraiment hâte de lire le prochain tome

Lire la suite « Ta-Shima, tome 1 d’Adriana Lorusso »

L’Odyssée du temps, tome 2 : Tempête solaire d’Arthur C. Clarke et Stephen Baxter

Auteurs : Arthur C. Clarke et Stephen Baxter

Saga : L’Odyssée du temps

Titre original : Sunstorm

Maison d’édition : Bragelonne (audio)

Nombre de pages : 377

Obtenu le 19 Juillet 2017

Lu le : 25 Juillet 2017

Dans le cadre d’une semaine seule au boulot, et du Arthur C. Clarke en audio…..

Lire la suite « L’Odyssée du temps, tome 2 : Tempête solaire d’Arthur C. Clarke et Stephen Baxter »

De haut bord, tome 1 : Cœurs d’acier de H. Paul Honsiger

Auteur : H. Paul Honsiger

Titre original : Man of War, book 1 : To Honor you Call us

Maison d’édtion : L’Atalante (ebook)

Nombre de pages : 480

Obtenu le 22 Juin 2017

Lu le 10 Juillet 2017

Dans le cadre d’une belle promo des Editions Atalante sur l’Emaginaire

 

En un mot :

  • Un véritable manuel de comment vivre dans un vaisseau
  • Un manuel de commandement
  • Juste génial !

Lire la suite « De haut bord, tome 1 : Cœurs d’acier de H. Paul Honsiger »

Les colmateurs, tome 3 : Les démons de Jérusalem de Michel Jeury

Auteur : Michel Jeury

Saga : Les colmateurs

Maison d’édition : Bragelonne (ebook)

Nombre de pages : 250

Obtenu le : 9 Décembre 2016

Lu le : 27 Juillet 2017

Dans le cadre de la Grosse Opé de Bragelonne

 

En un mot :

  • Un beau final
  • Une belle aventure qui s’achève
  • Pas un coup de cœur mais elle va rester en tête longtemps

Lire la suite « Les colmateurs, tome 3 : Les démons de Jérusalem de Michel Jeury »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑