Bourbon Kid

Auteur Anonyme
Saga Bourbon Kid
Numéro de tome 6
Genre Thriller, Fantastique
Maison d’édition Sonatine
Nombre de pages 493
Obtenu le 21 Mai 2019
Lu le 25 Octobre 2019
Dans le cadre de Poursuivre une super saga
En un mot En audio, c’est encore meilleur !
Une fin du monde rock n roll
Je veux être une Dead Hunter!
Lire la suite « Bourbon Kid »

Le cimetière du diable

Auteur Anonyme
Saga Le Bourbon Kid
Numéro de tome 3
Genre Thriller, fantastique
Maison d’édition Le livre de Poche
Nombre de pages 499
Obtenu le 8 Novembre 2012
Lu le Première lecture le 7 Juillet 2013 Deuxième lecture le 30 Avril 2019
Dans le cadre de Relire une chouette saga
En un mot Toujours aussi Rock n’ Roll
J’avoue avoir un peu oublié la fin
Mais le reste était toujours aussi frais dans ma mémoire
Lire la suite « Le cimetière du diable »

L’œil de la Lune

Auteur Anonyme
Saga Le Bourbon Kid
Numéro de tome 2
Genre Thriller- Fantastique
Maison d’édition Le livre de poche
Nombre de pages 472
Obtenu le 12 Septembre 2012
Lu le Première lecture le 21 Septembre 2012
Relecture 1 Mars 2019
Dans le cadre de Relire une chouette saga en audio
En un mot J’avais oublié une foule de détails ce qui fait que j’ai eu beaucoup de belles surprises
J’ai été bouleversée par l’histoire de JR et de Beth
Mes éclats de rire sur Dante, Obéissance et Sanchez
Lire la suite « L’œil de la Lune »

Bourbon Kid, tome 2 : L’oeil de la lune d’Anonyme

Auteur : Anonyme

Saga : Bourbon Kid

Genre : Thriller, fantastique

Maison d’édition : Sonatines

Nombre de pages : 548

Obtenu le 12 Septembre 2012

Lu le 23 Septembre 2012

Dans le cadre d’il n’y a pas d’excuse pour continuer une saga géniale

 

En un mot :

  • Entrevoir l’histoire du Bourbon
  • Suivre un livre comme un film
  • Lire tout d’une traite

Lire la suite « Bourbon Kid, tome 2 : L’oeil de la lune d’Anonyme »

Bourbon Kid, tome 5 : Le Pape, le Kid et l’Iroquois d’Anonyme

Présentation de l’éditeur : Vous aimez Grease, le Pape et les psychopathes ? La rencontre explosive du Boubon Kid et du tueur à l’Iroquoise… D’un côté, le Bourbon Kid, tenant du titre du tueur en série le plus impitoyable et le plus mystérieux que la terre n’ait jamais porté. De l’autre, avec plus d’une centaine de victimes à son actif, l’Iroquois, blouson de cuir rouge, masque d’Halloween surmonté d’une crête, challenger et sérieux prétendant au titre.
Le combat s’annonce terrible. Dans les coulisses : une organisation gouvernementale américaine top secrète spécialisée dans les opérations fantômes, une nonne, un sosie d’Elvis, quelques Hells Angels et une cible de choix pour nos psychopathes frénétiques : le pape, en voyage secret aux Etats-Unis. Sur la musique de Grease, nous vous convions au spectacle littéraire le plus déjanté de la décennie.

Quand le Bourbon Kid se sociabilise et va intégrer la joyeuse bande des Dead Hunters (et pas Eaters)

Je ne pensais pas qu’un jour je le dirai ou même je l’écrirai : Le Bourbon Kid partage extrêmement bien la vedette ! Et il faut dire tout de même que Anonyme lui a choisi des compagnons d’enfer : L’Iroquois, le sosie d’Elvis, un ancien boss des Hell Angels…. On retrouve la fraicheur et la candeur de Bébé qui me fait toujours autant rire. Même si maintenant, elle ne peut faire du Dirty Dancing puisqu’elle joue dans une comédie musicale sur Grease. Il y a d’ailleurs des scènes d’anthologie et de références sur tout ceci.

Et donc, dans ce roman, il y a plein de choses, pleins d’interactions et on a presque l’impression de ne pas avoir assez de Bourbon Kid. Parce qu’on l’aime avec son sweet à Capuche, le fait qu’il allume ses cigarettes sans briquet, sa manière d’aller directement dans le tas. Maintenant, on sent qu’il réfléchit un peu plus, voire qu’il se socialise un chouilla. Et c’est peut être pas plus mal parce que je me suis tordue de rire pendant toute cette lecture expresse avec Yumi

L’humour noir, l’humour gras, l’action et le sang sont toujours au rendez vous.

Et ceux qui ont lu ce livre sauront à quel point le jouet à l’intérieur du Kinder peut être important. Bref, les Dead Hunters sont drôles, il y a une belle osmose entre eux. C’est un groupe d’escouade encore pire que la Suicide Squad (d’ailleurs, si on pouvait faire une belle adaptation cinéma de toute cette saga, ce serait très apprécié les gars). Bref. Ce roman, c’est de la pépite en barre. Je n’ai absolument pas pu me décider sur un passage préféré car tout est excellent.

Si vous aimez cette saga, foncez, car vous vous régalerez à le lire, tout simplement. Le Bourbon Kid est une saga incontournable, unique et je n’ai qu’une hâte, c’est que l’auteur nous trouve un autre tome à raconter. Avec ses références pops, avec ses jeux de mots et ses scènes d’action.

Psycho Killer, d’Anonyme

Présentation de l’éditeur : Tout semble paisible à B Movie Hell, 3672 habitants. Jusqu’au jour où un tueur mystérieux portant un masque en forme de crâne, surmonté d’une crête iroquoise rouge, se mette à assassiner tranquillement certains des habitants de la ville. Le FBI confie l’affaire à un couple d’enquêteurs, Milena Fonseca et Jack Munson, surnommé le Fantôme, spécialiste des opérations clandestines. Bientôt de mystérieux liens apparaissent entre cette terrifiante série de meurtres et un projet top secret du Département d’Etat, l’opération Blackwash. Alors que la paranoïa s’empare de la ville, la collaboration entre le FBI et les autorités locales s’annonce difficile. Les habitants de B Movie Hell, bien décidés à garder leurs nombreux secrets, entendent en effet résoudre seuls et sans aide extérieure cette histoire aussi terrifiante qu’enigmatique.

Comment je vais vous expliquer ce livre.

Non mais de base, quand on prend cet auteur là en lecture (mais je préfère préciser pour ceux qui n’ont pas lu la saga du Bourbon Kid) (et vous devriez vous y mettre, sérieux), c’est qu’il ne faut pas mettre ce livre dans une case des genres. Parce que ce n’est pas vraiment un livre. On dirait plus que c’est un film qu’on lit. Ce mec a un sens tellement inné de l’humour, de l’écriture incisive, de l’action et de la mise en scène qu’on pourrait qualifier son livre de film. Et même que si Tarantino vouait son génie à le mettre en bobine, je signe de suite. Enfin bref

Donc, en ce qui concerne l’histoire, je vous rassure, vous savez qui est le méchant à la fin et pourquoi l’Iroquois il tue tout le monde.  Mais cela ne vous empêchera pas d’apprécier gentiment toutes ces morts bien sanglantes au fur et à mesure de ces quelques pages. Aussi, si vous voulez le lire, je vous dis de suite que vous allez le lire vite. Ne vous attendez pas non plus à une lecture toute pépère etc etc. Nan. C’est rock n’ roll on vous a dit. C’est pas du livre à sa mémère qu’on lit au coin du feu. Tu lis ce livre en costume de Batman. Voire Superman si tu préfères les collants, je ne te juges pas.

On peut dire que Anonyme c’est un peu le Deadpool de la littérature ?

Et oui, je vous sors en même temps mes dernières sorties cinéma. Mais en fin de compte, en se posant un peu. Si je vous disais déjà que Tarantino, il pouvait sortir le film… Sachant que les Huit Salopards, je l’avais trouvé très bon mais avec des moments lents (utiles au film, attention) mais du coup, ne correspondant pas du tout à ce type de livre. L’écriture est rock n’ roll, les références au monde pop que nous connaissons tous sont légion, les plans sont superbes, l’humour est décapant et les héros, enfin, les antihéros pour être plus précis sont magnifiques.

Alors, oui, ce n’est pas le Bourbon Kid (qui restera toujours le premier dans mon petit coeur) mais je ne pense pas du tout que l’auteur ait voulu faire une copie du Bourbon. C’est un autre personnage que j’espère revoir très bientôt. Parce que son costume est génial. Parce que j’adore ce qu’il fait (oui je sais, je suis sanglante mais bon. Faut ce qu’il faut hein).

En bref : j’ai passé deux soirées géniale avec l’Iroquois.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑