Comme un ouragan

Qu’est passé sur moua, l’amour a tout emportéééééééééééééééééé Et oui. Le Avant L’orage, cela a été un buzz. Et il le fallait pour le Noël de mon bébé, ma cousine qui voue un culte sans borne aux foulards et au tour de cou. Et même que j’ai dû me dépêcher, et même que j’ai pas pu le photographier. Et même qu’elle a passé son Noël avec le nez dedans. Elle a un nouveau doudou 🙂

 

Et en même temps, pourquoi vous décrire encore l’Avant l’orage de  Cailliau Berangere, alias l’île aux fils ? Ma cousine, avec son style résolument anglais (et j’adoooooore son style) et l’Ile aux fils avec son style entre Terre et Mer. Forcément, cela fait tzit tzit dans ma tête. Et en plus, mon bébé a eu son premier CDI, ce qui veut dire qu’elle est dans cette période magique dans la vie de toute personne où elle a terminé sa vie d’étudiante et elle va commencer sa vie de femme moderne. Il lui fallait son petit accessoire et il lui va à ravir.
 
Alors oui, j’ai dû faire ma paparazzi et lui voler quelques clichés de fête pour vous montrer ce châle. En Holst garn coast, gris foncé et gris clair. Avec  ce point texturé magnifique, cela a fait qu’évidemment, cela a un chien fou ! Et voilà. Je pense m’en faire un prochainement. Il faut juste que je trouve les bonnes couleurs pour moi. 
Modèle : Avant l’orage de Cailliau Berangere
Laine utilisée : Hoslt Garn Coast 2 pelotes
Taille d’aiguille : 3.5 mm 

Sooooo Merlot

 
Rah ! Le Merlot d’Elise Dupont ! Qu’est ce que j’ai pu baver devant ce modèle ! Et à chaque fois, je ne pouvait m’empêcher de penser à ma tante. C’était comme si la créatrice l’avait fait pour elle. C’est tout à fait son style. Sisi. Et donc. Forcément, il a fallu que je le lui fasse pour Noël 
Pour cela, j’ai pris ma laine qui fait atchoum : La Host Garn. Version Coast, parce que les tantes ont besoin de douceur, et du Navy Blue et du Light Blue. Et oui je l’ai vu de suite en bleu celui là 🙂 Et l’avantage de la Coast, c’est que c’est un fil léger, en coton, qui te prends la dentelle comme un charme. J’adore bloquer cette laine. C’est comme si elle faisait exactement comme tu pensais.
 
Et sinon, que dire que l’envers ? Oui, je sais, je merdouille un peu pour les prises de photo (merci madame fatigue). Bref, c’est du point mousse avec une petite partie où tu fais des trous trous. Y’a pas plus rapide, plus bête, plus entraînant aussi. Si vous avez envie de commencer les châles, c’est aussi par là que vous pouvez aller, royale.
 
Non, mais sérieusement, c’est la bordure en dentelle qui fait tout là dedans, et les trous trous aussi. C’est simple, élégant, recherché tout de même. Bref, le Merlot est définitivement pour ma tante (mais il est pas impossible  que je me le refasse parce que bon hein).
Modèle : Merlot d’Elise Dupont
Laine utilisée : Holst Garn Coast, couleur Navy Blue et Light Blue, 1 pelote de chaque
Aiguille utilisée : 4.5 mm  

Persuadez moi….

Bonjour à  tous (encore) 
Vu que je suis dans une frénésie de publications tricots aujourd’hui , on va parler respectivement de Kal, de restes de pelotes, de modèle  gratuit  et de ma grand mère. 
Dites donc, cela fait beaucoup surtout que pour augmenter le challenge, on publiera tout via le Smartphone (youhou) car en ce moment j’ai tout sauf le temps de me poser sur un PC pour faire un article qui déchire.  Donc quand j’aurai 5 mn, promis, je vous mettrai les liens divers et variés  vers le modèle. 
  
Et tout commence comme de bien entendu par un Panda qui sort sur Instagram qu’elle ferait bien un KAL sur Jane Austen. Et je pense de suite au châle  Persuasion qui a l’avantage d’être un modèle gratuit. Cela colle un peu avec deux styles de pelotes qui me restait d’anciens projets : de la Cascade yarn 220 violette et sport et du baby merino de chez Drops noire. Oui, je sais, le mélange paraît bizarre mais c’est  le genre de châle qui fait, selon moi, vite mémé  quand il est unicolore.
  
Alors le produit en lui même  est super rapide à  tricoter. Construction en demi lune en point mousse. En gros tu augmentés jusqu’à  la longueur souhaitée et après  tu fais la dentelle. Normal quoi. Et la dentelle m’à donnée  un peu du fil à  retordre tout simplement parce que c’était de l’aiguille 5. Genre pas du tout du grossier. Mais cela donne un aspect doudou  non négligeable 
Et c’est vrai qu’il est doux et enveloppant  et chaud aussi. Ce qui tombe vachement bien car ma grand mère  vient de se casser le bras. Et il va lui falloir quelque chose pour la réchauffer la petite frileuse. Je l’embarque donc vendredi pour en faire une heureuse 




 See ya
Modèle : Persuasion par Christelle Nihoul
Laines utilisées :
– Cascade Yarns 220 Sport violet (2 écheveaux)
– Baby Mérino noire de chez Drops, tricotée en double (2 pelotes)
Taille d’aiguille : 5mm 
                                                        

Couleur cafééééééééé

Que je vous raconte. Je fais du shopping tricotesque sur Laines et Tricots (narmol) et je bloque, littéralement, sur ces deux couleurs : Sunrise et Coffee. C’est en gros ce que j’ai besoin le plus dans la vie vous allez me dire. Mais comment je peux associer ces deux couleurs dans un projet ? Et oui, vous avez déjà deviné, ce sera pour un châle, bicolore qui plus est. Et qui servira sûrement sur les cadeaux de Noel de l’année (un châle, c’est toujours sympa). Et quand j’ai regardé mes modèles, j’ai vu que j’avais acheté le Bryum de Cailliau Berangere sans jamais le tricoter. C’était donc l’occasion rêvée. Et me voilà partie pour une petite aventure tricotesque.

Parce que l’association de ces deux couleurs : cela donne ça. Et c’est beau. Voilà ce que donne ce châle en plein soleil. Mais on va peut être parler un peu de ce modèle, pour vous démontrer qu’il est accessible à tout le monde. Et même que c’est vrai en plus.

En effet, le Brym est un châle bicolore qui commence par une des pointes. Et tout se fait par un jeu d’augmentation tous les quelques rangs. C’est du point mousse. Et une partie texturé que j’ai adoré tricoter et qui se fait par jeu de maille glissées. De temps en temps, il y a des rayures. Et vala.

Alors, forcément, quand vous arrivez en période de vacances et que vos neurones se sont fait la malle. C’est parfait ! Et c’est couleurs,  même avec des photos toutes pourries du matin, c’est beau. C’est magique. Bref, je me vends du rêve toute seule, je le conçois bien. Mais tout de même. C’est beau, un Bryum

Je l’ai tricoté en Holstgarn pour plusieurs raisons : tout d’abord, je fais une fixette sur cette marque en ce moment. Ne me demandez pas pourquoi, je l’aime d’amour cette marque en ce moment. Du coup, vous allez être bien embêtés régulièrement avec. Elle est rêche au tricotage, je la trouve plutôt sèche, à vrai dire. Mais j’aime bien. Tout d’abord, cela évite de s’en mettre pleins les doigts et surtout, on voit bien commet on travaille. Cela glisse tout seul, cela ne se dédouble pas. Bref, cette marque, c’est ma copine.

Qui plus est, une fois le premier lavage, elle commence à s’adoucir et plus vous lavez votre projet, plus cela va en s’améliorant. A mon sens, si vous voulez des couleurs franchement sympa (ils en ont à la pelle) mais faites vous plaisir, vraiment.

Et donc, avec ma bouille du matin et un peu pressée pour ne pas mettre les enfants en retard à l’école, cela donne cela : un châle qui se porte façon chèche, idéal pour protéger le cou en mi saison, surtout si on a la chance comme cette année d’avoir un mois de Septembre un peu frisquet (perso, j’adore, mais je comprends que vous ralliez un peu.) Sérieux, ce châle ne prend pas longtemps à faire, donc pour un premier projet, c’est génial (même pour les tricoteuses confirmées). Vous aurez l’impression que cela se tricote tout seul et vous aurez un accessoire d’enfer pour vous en mi saison mais aussi pour les monstrinettes (j’ai été plus rapide que ma fille ce matin, sinon elle me l’aurai piqué.).

Sur ce, je vous laisse pour aujourd’hui, il y a encore quelques petites choses à vous montrer 😉

A "pale" affection for this summer

Bonjour tout le monde. Hier, c’était la fête des mères. Et pour la fête des mères, je fais toujours du fait main. Oui, comme les enfants. Mais là où ma maman (et ma marraine) aiment la vie, c’est qu’avec l’âge, elles ont des cadeaux légèrement plus améliorés 😀

Pour  ma maman, qui a un boulot très sérieux mais qui fait la fofolle régulièrement (sisi). Il me fallait un modèle qui allie les deux. Quoi de mieux que le fameux Color Affection, mais au lieu d’utiliser des couleurs qui pètent, comme tout le monde, j’ai pris des couleurs un peu pastel, des tons pâles. D’où le titre A pale affection

Autre difficulté, parce qu’un tricot qui n’est pas Rock n’ Roll, c’est pas marrant, c’est que j’ai volontairement écarté les laines préconisées (j’en ferai un comme il faut, promis juré, un jour). J’ai choisi la Lace de Drops. Trois coloris que je n’aurai pas non plus volontairement associés ensemble : camel, brun et rose poudré. Et je dois dire que, bordel, j’ai eu des doutes jusqu’à ce matin où il finissait de sécher. Donc de suite, on fait des poutous à mon Prince Charmant qui m’a supportée. Sisi.

Et donc pourquoi avoir choisi la Lace ? Pour la matière tout simplement et je pense que cette photo montre exactement pourquoi. La Lace de chez Drops, c’est 70 % Alpaga et 30 % soie. C’est léger, c’est ultra doux, c’est lavable en machine (oui je sais, je suis vénale) et cela donne un petit côté mousseux. Alors, du coup, j’ai eu des problèmes dans ma vie, je ne vous le cache pas. Pourquoi ? Parce que ce Color Affection ne fais absolument pas les mesures données par la créatrice.

Mais je vous rassure, c’est fait exprès, parce que je voulais un châle qui ne ressemble pas vraiment à un châle mais plutôt à une étole. Parce que la version Lace, c’est la vie. Et je voulais qu’il soit aérien. Oui, c’est le mot. Et il l’est. Ma maman a le nez dedans depuis qu’elle l’a reçu. Et elle sait qu’elle peut le mettre pour ses soirées fraiches sans non plus transpirer toutes les pores de sa peau 😉

Pour la technique. J’ai envie de vous dire que si vous souhaitez démarrer un patron en anglais, c’est lui qu’il faut prendre : que du point mousse, des rayures, des explications ultra limpides, et une petite partie Wrap and turn qui est simple comme tout. J’ai fait ce châle en 3 jours en bourrinant un max, je l’avoue mais en même temps, avec ces techniques, pas besoin d’être concentrée. Vous y allez franco en matant un peu de séries, en lisant, en écoutant de la musique ou en jouant aux jeux de société. Comme vous le sentez.  Et avec la technique de torsion des brins entre les rayures, pas de rentrage de fils intempestifs (yes !)

En bref, c’était une superbe expérience. Et j’ai vraiment eu du plaisir ce matin en voyant le résultat à la lumière du soleil. Il est pâle, donc avec des couleurs classiques mais cette petite originalité du jeu des rayures. La laine est douce, tellement que j’ai dû me retenir de le toucher pendant le trajet.  J’ai compris du coup l’engouement pour ce patron. Et oui, il y’aura plusieurs color affection car c’est un indémodable. Et surtout, je sens que selon le jeu des matières et des couleurs, c’est un châle qui change littéralement de style à chaque fois.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑