Les Outrepasseurs, tome 2 : La Reine des Neiges de Cindy Van Wilder

Présentation de l’éditeur : les Outrepasseurs viennent enfin de capturer la dernière fée libre, Snezhkaïa la Reine des Neiges. Ils ignorent qu’ils viennent de déclencher une malédiction qui risque de les anéantir. Peter, qui supporte de moins en moins de se plier à la volonté de Noble, tente de retrouver le Chasseur pour mettre fin à cette lutte séculaire…

Cindy me surprendra-t-elle toujours ?

D’abord avec son premier tome qui avait une apparence de roman un peu trop jeunesse à mon goût où elle m’a retournée comme une vieille chaussette. Ensuite par ses commentaires hilarants sur Twitter où j’ai découvert une nana d’enfer. Encore aux Halliennales où on s’est retrouvées comme si on se connaissait depuis toujours. Enfin, par ce tome 2 où la réécriture toute personnelle de la Reine des Neiges avec des cliffangers d’au moins tout ça de kilomètres de long. Vous vous demandez pourquoi je me demande si elle me surprendra toujours ?

Tout simplement parce que les Outrepasseurs sont en passe de devenir une de mes sagas préférées. Il y a le monde de la faerie, des contes, du suspense, des enquêtes, des retournements et encore plein d’autres choses. Si vous saviez. Mais si vous le savez si vous avez lu un petit peu avant moi 😉

Un second tome qui surpasse le premier.

Cela met la pression à mort sur le troisième que je dois lire d’ailleurs, car je veux terminer cette formidable saga et tout connaître. Que ce soit sur le chasseur, que ce soit sur les Outrepasseurs. Sur tout ceci en même temps. Je suis littéralement accrochée à cette histoire, aussi, il va falloir que j’en connaisse le mot de la fin.

Vous vous demandiez peut être pour l’écriture ? Que dire à part que c’est fluide, que c’est bien tourné et que cette auteure maitrise les trilogies manifestement. Parce que son univers est riche, parce que ses personnage sont riches et parce que l’intrigue est riche aussi. Je n’ai qu’un mot à dire, il faut le lire et au plus vite

Les Outrepasseurs, tome 1 : Les Héritiers de Cindy Van Wilder

Présentation de l’éditeur : -Jure-moi fidélité et je te protégerai. Nous le ferons tous.
– Nous ?
– Les Outrepasseurs. Tous ceux qui portent la Marque. Regarde ces jeunes gens. Voilà ta seule famille, à présent. Vous combattrez ensemble. (Il baissa le ton de sa voix.) Nos adversaires ne s’arrêteront jamais. Les fés nous pourchassent depuis huit siècles. Une éternité pour nous. Un instant pour eux. »
Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat et découvre que l’attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d’un mystérieux Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis des siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie…

Le livre dont tout le monde m’en a parlé

Alors, certes. Pas ma boulangère. On est d’accord. Mais s’il y a bien une saga qui a provoqué les émois de la Blogo ces dernières années, c’est bien les Outrepasseurs. Et forcément, je me suis demandée si j’allais le lire ou pas. Bref, j’ai pris le livre, je l’ai posée et j’ai loupé toutes les lectures communes possibles et inimaginables. Donc un week end, réalisant que j’ai loupé la pénultième LC, je me suis dit qu’il fallait le ressortir (genre).

Et on se dit toujours que les premiers tomes, surtout chez la jeunesse, c’est pleins de bons sentiments, c’est introductifs. En plus, en zieutant le résumé, on voit qu’il y a des fé (des bêtes à ailes? Clochette ? ) Vraiment, vous auriez dû me voir avec ce gamin qui retourne chez lui blasé de la vie avec sa mère absente et une gouvernante qui lui fait à manger. Mais dès la première page, je me suis dit que j’allais le subir ce premier tome pour la jeunesse. C’était mort ! Du coup, je me suis fait un café (et oui).

Le tome de toutes les surprises.

Comme quoi avec un café, tout va pour le mieux parce que du coup, je suis vraiment entrée dans l’histoire des Outrepasseurs. Et Paf, le gamin qu’on pensait un peu trop gâté, et paf l’introduction, et paf les bons sentiments et les bêtes à ailes. L’auteure m’a formidablement eue et elle m’a transportée dans une histoire que je ne vous raconterai pas (mouahaha). Mais j’ai eu de l’originalité, du complot, de la haine, du sang, des bûchers ou presque. Et même un prêtre. Elle est forte Cindy Van Wilder.

Bref, j’ai adoré. Pas je me suis transcendée mais je me suis dit que lire le tome 2 ne me prendrait peut être pas 6 mois. Parce que je suis mordue, que je veux connaître l’histoire jusqu’au bout, que tout n’est pas résolu, que c’est bien complexe et que franchement. Waouw. C’était très très très réussi. C’est dommage que je l’ai lu juste après Chasse Royale. Mais du coup, je me réjouis, parce que pour le tome 2, je mettrai la barre moins haute, genre je lirai un thriller, ni vu ni connu que je t’embrouille 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑