Mauvais genre

Auteur : Isabelle Villain

Genre : Thriller

Maison d’édition : Editions Taurnada

Nombre de pages : 252

Obtenu le : 23 Octobre 2018

Lu le : 31 Octobre 2018

Dans le cadre de mon partenariat avec les Editions Taurnada

En un mot :

  • Comme toujours, je me suis faite avoir par l’extraordinaire pouvoir d’attraction de cette maison d’édition
  • Et par l’autrice
  • Un très bon thriller qui vous remplace allègrement une soirée film


Résumé : Hugo Nicollini est un garçon différent des autres gamins de son âge. Un père brutal. Une maman protectrice. Un soir, il est témoin d’une dispute entre ses parents. Une de plus. Une de trop. Cette fois-ci, sa mère succombera sous la violence des coups.
Vingt-trois ans plus tard, l’équipe du commandant Rebecca de Lost enquête sur la mort d’une jeune femme, sauvagement poignardée dans son appartement. Pas d’effraction. Pas de vol. Pas de traces de défense. L’entourage de la victime est passé au crible, et l’histoire du petit Hugo va refaire surface bien malgré lui.

De l’art de se faire avoir par une autrice

Je ne sais pas du tout si Isabelle Villain a déjà écrit des romans auparavant (si vous avez la réponse, vous pouvez le mettre dans les commentaires). Mais pour moi c’était une découverte, de plus Joël des éditions m’a comme toujours bien vendu la bête. Et donc, vous m’imaginez donc un soir de pluie, l’idéal pour les thrillers, assise dans mon fauteuil et j’ouvre mon fichier pour commencer Mauvais Genre. Et là ! Une introduction en entonnoir. Vous auriez dû voir ma tête les amis, je déteste ce genre d’entrée en matière que je considère comme l’intro des débutants (sûrement à tort mais vous savez, quand on n’aime pas un truc, on trouve toujours de mauvaises raisons n’est-il pas?) Bref. Je me retrouve donc dans mon fauteuil ayant préparé ce petit moment de lecture en mode valeur sûre et je me décompose littéralement en me disant : si ça commence comme ça, je ne vais pas aimer le roman. Et c’est d’une de mes maisons d’édition préférées.

Je me voyais déjà devant descendre le roman, tout ça, tentant de trouver des points positifs (je vous rappelle que j’étais à la page 2 du roman, la nana qui juge tout dès la première ligne). Et puis, connaissant la maison, je me dis que c’est juste pas possible et qu’il doit y avoir un truc. Passe les premiers chapitres et en effet, la petite coquine nous a utilisé des astuces de débutants pour nous paumer littéralement dans l’intrigue du roman et donc dans l’enquête. Ce qui fait, et là, je ne vous laisse plus mariner) que j’ai effectivement passé une excellente soirée avec une introduction en entonnoir. Et c’était ma première fois !

Une enquête et une intrigue menée d’une manière très fine.

C’est un roman simple, car vous le lisez d’une traite. Vous vous laissez prendre au jeu des personnages et de l’intrigue. Vous suivez l’enquête du commandant Rebecca de Lost et vous la suivez aussi dans son intimité. Vous vous attachez énormément aux personnages et les effets de l’intrigue sont élégants. Ce qui fait que vous suivez cette histoire très confortablement. Vous vous laissez avoir comme une bleue et vous passez donc un excellent moment.

En bref, alors oui, j’ai tardé à publier cette chronique (entre les aléas de la vie et le fait que j’étais intimement persuadée de l’avoir déjà rédigée et publiée donc forcément, je n’avais pas la pression non plus). Notre Joël national m’a gentiment rappelé que non en effet lorsque je lui ai demandé confirmation. Et nous voici donc presque deux mois après la lecture et voilà en quoi c’est un signe de bon roman : je me souviens encore de tout et rien qu’en vous écrivant cette chronique, je revis certaines scènes. Alors sautez chez votre libraire et prenez le. Vous aurez une bonne soirée garantie 🙂

Prières de sang

Auteur : Jean-Marc Dhainault

Maison d’édition : Taurnada

Genre : Fantastique

Nombre de pages : 218

Obtenu le : 1 Juillet 2018

Lu le : 15 Juillet 2018

Dans le cadre de mon partenariat avec les Editions Taurnada

 

En un mot :

  • Comme toujours avec l’auteur : Simple et efficace
  • Une belle petite aventure pour l’été
  • Et avec quelques frissons garantis

Lire la suite « Prières de sang »

Le fruit de ma colère

Auteur : Mehdy Brunet

Genre : Thriller

Maison d’édition : Taurnada

Nombre de pages : 175

Obtenu le : 10 Mars 2018

Lu le 23 Mars 2018

Dans le cadre de mon partenariat avec les Editions Taurnada

 

En un mot :

  • Petit mais costaud
  • De la mauvaise idée de le lire quand tu es crevée. C’est comme binge watcher à outrance. Le lendemain, adoptez le maquillage approprié (pour les filles. Pour les hommes… Désolée)
  • Quant à ceux qui disent que lire un peu à la place de regarder la télévision, cela repose. Ils ne connaissent pas l’auteur

Lire la suite « Le fruit de ma colère »

Le meurtre d’O’Doul Bridge, une enquête du French Coach de Florent Marotta

Auteur : Florent Marotta

Genre : Thriller

Maison d’édition : Editions Taurnada

Nombre de pages : Approximativement 200

Obtenu le 29 Août 2017

Lu le 06 Septembre 2017

Sortie le 07 Septembre 2017

Dans le cadre de mon partenariat avec les Editions Taurnada

 

En un mot :

  • Un thriller qui va à l’essentiel
  • Une belle évolution de l’auteur
  • Un style qui s’affermit

Lire la suite « Le meurtre d’O’Doul Bridge, une enquête du French Coach de Florent Marotta »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑