I’m gonna fight ’em all / A seven nation army couldn’t hold me back

Et comme toujours, vous prendre une photo d’un zébulon avec un pull qu’il porte tout le temps en couleur jean Tweedé….. Comment vous dire que c’est pas facile ma vie ? Mais bref. Comme je vous disais il y a quelques postes je crois, mon fils adore le modèle Trooper de Christelle Nihoul. Ce qui m’arrange un tant soit peu parce que j’aime bien tricoter ses modèles. L’un dans l’autre, la mère et la fille se retrouvent vous allez me dire.

Je ne sais pas non plus si vous vous souvenez des pulls de rentrée (en même temps, on est mi Octobre. Je peux comprendre qu’humainement, vous n’ayez pas retenu). Mais bref. Force Verte avait déjà un Trooper mais en coton, il en voulait un autre mais en laine. Je lui ai pris de la cascade Yarns Heather parce que dans ce format là, elle tient bien……

Comment cela se voit que j’ai changé un chouilla le devant ? Ouai, j’avoue, je regarderai encore je ne sais plus trop quoi. Et puis deux fois le col, vous comprenez que bon…. Bref, je sens que je vais encore tricoter ce modèle là quelques fois parce que mon fils adore ce modèle et qu’il le porte tout le temps, ce qui présage de magnifiques choses pour l’usure du truc. Bref……

Pour ceux qui ne connaissent pas. Le Trooper est un modèle en top down qui se construit en rond. Il a la particularité d’avoir des galons sur les épaules et du graphisme un peu partout. Ce qui rythme à la fois le tricot et la structure du pull. Ce qui est franchement top. Et cela donne un Force Verte content qui porte tout le temps son pull. Vous voulez les infos ? C’est parti !

Modèle : Trooper de Christelle Nihoul
Laine utilisée : Cascade Yarns Heather couleur Jean
Aiguille utilisée : 4mm
Taille : 10 ans

Bad Things with you

Faut savoir que mon fils, il aime la country et le blues et c’est entièrement de ma faute. Parce qu’à cause de mon père, j’ai beaucoup la country et le blues… Bref. Et faut savoir que True Blood, mon chat adorait regarder cela et la bande son elle déchirait et du coup, mon fils, un jour, il chantera comme Jace Everett. Bad Things…..

Ouep. En attendant, j’ai chantonné cela pendant tout mon tricot d’un gilet tout cosy qui s’appelle le……….

Le Lucky You, de la collection  Emmitouflages que je pense que je vais faire entièrement d’ailleurs, et la madame qui l’a créé c’est Solenn Couix-Loarer (que même son nom il n’est pas facile à retenir). Mais j’adore tricoter cette collection, et mon fils (oui c’est mon mien), il adore les gilets avec des torsades. Même qu’il a choisi les boutons, toussa toussa

Il est bien évident que le truc marrant du gilet, c’est bien entendu cette magnifique torsade qui apporte tout le rythme audit Gilet (oui parce que le jersey, ça va bien deux minutes) et donc, que dire de plus à part que c’est un régal à tricoter ?

Vous avez vu comment cela fit bien ? Et encore, je l’ai taillé un peu grand parce qu’il grandit vite le bougre ! Bref, j’ai tout aimé dans cette conception et c’est pour cela que je pense, dès que j’ai un peu de temps pour moi, de me faire ma version à moi (car chaque modèle est taillé pour les enfants et pour nous hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii)

On est parti pour les info ?

Modèle : Lucky you de Solenn Couix- Loarer
Laine utilisée : Woll Butt Perle 2 pelotas
Taille d’aiguille : 4.5mm

You’re frozen

Et oui, c’est encore moua !!!!!! J’arrive avec un modèle de Lili comme tout, la créatrice tricot préférée de mon fils. Et donc, j’ai appris que mon fils pouvait allègrement surfer sur Ravelry pour choisir ses modèles. Ça c’est fait aussi.  Et là, vous allez me dire que Frozen, c’est la reine des neiges, toussa toussa. Sauf que je ne suis pas de la même génération, moi Frozen, c’est ça
Bah oui, c’est Madonna qui chante Frozen (on a pas la même culture avec mon fils). Donc pas de Libérée Délivée pour moi, dans la tête, en tricotant Frozen pour mon fils qui a eu l’idée géniale de changer de taille. Cela dit, en 4mm, c’était long d’entendre Frozen tout le temps…..

 
Mais cela m’a aidée à choisir la couleur : Pétrole. Et ça roxe du Poney à paillette cette couleur. Surtout sur lui. C’était aussi super à tricoter ce modèle. Parce que c’est un top down tranquille la vie sans couture. Que même quand tu as du jersey tout le temps sur le corps, Lili comme tout, elle pense à toi à te faire un petit point texturé facile à retenir. Et même que c’est facile pour retenir tes mesures (en gros, vous mesurez une fois la longueur entre deux éclairs, et vous calculez combien il vous faut d’éclairs pour avoir la longueur et du coup, vous vous transformez en psychopathe le soir quand le Prince Charmant il dit : on va faire dodo. Et qu’on hurle nan j’ai pas fini mon éclair du soir !!!)
 
Bah oui mon lapin, c’est pas facile d’avoir une mère comme ça. Le Backstage de ton pull n’est pas aussi glamour qu’on pense hein ? Bref, en deux trois semaines, le pull est fait. Et cela allait un peu plus vite sur les manches (mouahahah). Tout ça pour vous dire qu’en fait, les modèles de Lili comme tout, c’est génial quand même pour les monstres parce que c’est sobre mais cela a cette petite pointe d’originalité qui fait qu’en vrai, les monstres, ils aiment l’avoir juste pour dire qu’ils ont un pull pas comme les autres
 
Oui, je sais, cela roulotte un peu derrière parce que souvenez vous. Mon fils n’a pas voulu attendre pour le porter que je bloque la bête (mais quelle canaille celui là). Et j’avoue aussi que dans l’optique : je suis une Molly Weasley, je dois tricoter plus vite que mon ombre, je n’ai pas fait d’échantillon. Mais la Woolbutt a fait son oeuvre. Sachez que le pull à pas cher, comme je dis souvent, il m’a coûté la modique somme de 4 euros car je n’ai utilisé que ….. 2 pelotas. Oui, 2 pelotas car ce sont des pelotes de 100 grammes. Alors, oui, c’est de l’acrylique mais c’est un régal à tricoter. Parce que la laine est douce est solide. Et d’expérience, elle passe à la machine laine, séchage à plat, comme de bien entendu. Elle ne feutre pas et ne bouge plus (yes!)
 
Et voilà le petit détail des manches que j’adore. C’était vraiment cool de faire ce pull. Mais je vais freiner un peu parce que j’ai un pull au Prince charmant à réparer parce que j’ai fait une bêtise et pour comprendre ma bêtise (parce que là, je ne vois pas. En plus, je sais que c’est bête comme chou hein) et bien je prends un modèle à construction presque similaire : le Guston. Vous en saurez plus fin de ce mois je suppose. En plus des chaussettes et autres joyeuseté comme des mitaines et pleins d’autres trucs encore.  Je vous laisse avec des infos ? Yes !
Modèle : Frozen de Lili comme tout
Laine utilisée : Woll Butt Perle Uni, couleur Pétrole (2 pelotas)
Aiguille utilisée : 4mm

Je Flax pour lui ^^

Bonjour Tout le monde. Vous allez bien ?

Et bien, figurez vous que moi, cela allait bien jusque début Octobre jusqu’à ce que je me rendre compte d’une chose incroyable, effrayante, effarante : j’ai un monstre chez moi, un petit mec, un vrai, un tatoué qui surtout grandit. Mossieur a voulu passer de la taille 8 ans à la taille 10 ans sans que je ne m’en rende compte.
Pouah ! Bien entendu que je m’en suis rendue compte puisque ses pulls sont un peu faits sur mesure. Mais quand on a fait un Vince, un Trooper et d’autres modèles pour la bête et que celui ci grandit… Il y a deux solutions : s’asseoir et pleurer toutes les larmes de son corps en criant Pourquoi à la face du monde. OU : Se transformer en mon modèle de femme favorite : Molly Weasley !!!!!!
Et pourquoi Molly Weasley c’est une femme que j’aime ? Tout simplement parce qu’elle sait gérer Fred et Georges pardi ! C’est surtout une sorcière talentueuse (elle roxe du poney quand elle bat Bellatrix Lestrange, il faut dire) mais qui a choisit de prendre la carrière de femme au foyer pour gérer toute une marmaille et chacun des enfants Weasley s’épanouit dans le sens de la débrouille et surtout le sens de la famille. Et pour cela, je considère que cette femme de roman est un de mes modèles préférés. Surtout qu’elle tricote les vêtements de ses enfants et qu’un jour, je le ferai, le pull Weasley toussa toussa. Mais revenons à ma bête à moi : Force multicolore (oui il a changé de couleur, il se cherche mon petit Lapin). 
 
Il faut donc savoir que quand j’ai un poussin qui grandit vite, qui aime bouger un peu partout et surtout qui perd ses affaires très souvent (10 bonnets et 10 paires de moufles faites rien que l’hiver dernier). J’ai été une vraie machine de guerre, c’est moi qui vous le dit. Bref, dans ces cas là, la recherche de la belle laine, du petit truc original, toussa toussa. Ca part dans mes fantasmes tricotesques. Parce que là, il y a urgence et donc il y aura budget. Donc j’ai tricoté de l’éco et pour cela, j’ai LA solution : Le site Butinette et surtout, surtout, la marque Wool Butt. 
Qu’est ce que c’est que cette marque là. Cette marque là de Wool Butt, elle te permet en gros, de tricoter un pull pour ton fils à 5 euros. Et les couleurs sont certes primaires mais efficaces. Et surtout, le fil il tient bien. Alors quand tu as un chevalier chez toi, tu respires un grand coup, tu te fais une commande à 30 euros, et tu tricotes à toutes blindes.  
Et pour parfaire à mon soucis d’économie (j’aime les challenges, que veux tu?), j’ai pris un modèle de Tin can Knits : le Flax, modèle unisexe, toutes tailles, toussa toussa. La seule chose que j’ai changé là dedans, ce sont les manches trois quarts parce que le monstre qui laisse trainer ses pattes partout. Cha va bien deux minutes. Et donc, j’ai Flaxé pendant toute la semaine, j’ai droppé, j’ai fait tout ce que tu veux en Wool Butt Maria couleur rouge bordeaux. Et quand le monstre il est revenu de ses vacances, même pas j’ai le temps de bloquer le truc, il l’a porté et il a fait le chevalier. Donc j’en ai profité pour prendre des photos (bah tiens) 
 
Alors, le Flax, c’est quoi comme bête ? C’est tout bête, c’est issu d’un ebook gratuit intitulé The Simple Collection. C’est gratuit (ouiiiiiiiiiiiiiii) et cela vous permet d’apprendre à tricoter certaines choses (bonnet, pull, col, chaussettes et gilet je crois.) Bref. Ce modèle là : le Flax, je l’aime bien, même si je trouve que c’est un peu monotone quand même le Jersey. Mais vous voyez bien que c’est un modèle pull genre Sweet. Ne vous fiez pas non plus à mon chevalier, il est taillé en V ce gamin, une serpillère, cela lui va comme un gant.
 
C’est surtout une construction en Top Down. Classique, sans couture sans rien. Ce qui vous permet de certes vous ennuyer un peu sur le jersey, mais on tricote tranquille (en pensant à tous les modèles sympas et compliqués qu’on pourrait faire en 3.5 mm plutôt que 5 mm, que les enfants qui grandissent c’est pas cool, qu’il fait beau dehors, que la paire de chaussettes, elle avancerait bien aussi, qu’il y a la saison 7 de Supernatural à regarder (d’ailleurs, on l’a fait avec le Prince Charmant). Bref, c’est du tricot automatique pour quand tu es fatiguée (parce que ma semaine a été rude en déplacements) et qu’il ne faut surtout pas réfléchir.
 
 
Les instructions du modèles sont simplissimes et c’est l’idéal pour des personnes qui veulent apprendre à tricoter en rond et/ou en anglais. Franchement, pour créer des basiques pour enfants, c’est magnifiques et j’ai adoré les manches en point mousse plutôt qu’en jersey car cela m’a clairement cassé la routine. Et puis cela apporte un petit plus au pull. Bref, pour la Wool Butt, je l’aime parce que c’est de la Grosseuh pelote qui tient son office comme une championne pour ce genre de basiques : cela tient bien, cela ne bousille pas les doigts, cela ne se dédouble pas et cela ne casse pas. Alors oui, c’est clair, on va remonter les bretelles à celles qui disent que l’acrylique c’est la mort de tout.
Bah oui, c’est du pétole concentré. C’est tout ce que vous voulez. Mais quand tu dois faire du tricot nécessaire et bien tu prends cela et cela marche. Cela marche même extrêmement bien, surtout pour un petit homme qui adore sauter de partout, vivre avec ses vêtements, grandir vite, et surtout qui adore toutes les couleurs. Vala et du coup, j’ai fait ma Molly Weasley toute la semaine et je suis contente parce qu’il ne quitte plus ce modèle là. 
 
Sur ce petit moment de répit, je vous laisse avec toutes les références 😀
Modèle : Flax de tincanknits (taille 10 ans)
Laine utilisée : Wool Butt Mary couleur Bordeaux (deux pelotes de 100 grammes)
Aiguilles utilisée : 4mm pour les mailles en côtes et 5mm pour le corps
 

Le sweet de la rentrée pour le petit homme : Le Trooper !

Quand j’ai vu ce modèle sur Ravelry : le Trooper de Christelle Nihoul, j’ai su que c’était pour mon petit homme, ma Force Verte qui veut avoir d’autres couleurs. Et je me suis empressée de voir ce qui pourrait lui aller en Coton de chez Drops. Et c’est du violet de chez Drops Paris que j’ai pris. La taille de l’aiguille préconisée étant du 5, j’ai fait une taille en dessous, ce qui semblait correspondre à l’échantillon (après moultes calculs, mais un jour, promis, je ferai comme tout le monde).

Le petit mec étant en vacances chez son Papa, vous n’aurez pas la version portée mais passons. Comment qu’il est monté le Trooper ? C’est un top down, d’une traite, sans couture, d’un coup d’un seul. Et je n’avais pas encore fait ce type de montage, vu que je n’ai pas encore fait le must du must des modèles du moment : Il grande Favorito (mais ne vous inquiétez pas, il est sur ma liste des cadeaux de Noël Home made à faire). J’ai dû m’y reprendre à deux fois parce que bon, je suis une warrior de l’aiguille qui aime merdouiller un petit peu à chaque fois

Et il faut dire que je l’aime d’amour ce modèle, au point que j’en ferai bien une version pour le Prince Charmant. Le premier point est bien entendu les motifs qui se dessinent et qui rappellent un peu les uniformes de Science Fiction. Etant une fan du film Startroopers (un de mes nanards favoris, je pourrai vous en pondre une thèse), il me fallait ce modèle sur les aiguilles. Et c’est en regardant la saison 2 et 3 du Docteur Who que j’ai tricoté cette petite merveille.

Et ces torsades en forme de galons sur les côtés…. Rha la la. J’adore. Même que le Prince Charmant il est ravi parce qu’il sait qu’il va avoir son modèle à lui. Bref, si vous suivez ce que la Madame elle dit dans son patron, c’est tout bon, tout cool, c’est simple, c’est génial à faire. Et puis cela change de tous les modèles un peu basiques. Parce qu’il faut savoir aussi s’amuser en tricot, vous voyez  ?

Bref, beaucoup de ces modèles sur Ravelry son fait en laine, mais j’avoue que je préfère ce modèle en coton, histoire qu’il fasse bien sweet. Et à part cela, que dire ? J’ai hâte d’être dans une semaine que mon petit homme voit son cadeau de la rentrée (hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii). Sur ce, je vous laisse, il faut que je trouve où j’ai mis le Petit Large de ma pucette pour vous le montrer (oui je perds mes affaires et alors ?).

Vince, le retour !

A la recherche de Force Verte, le petit mec qui m’a détruit le premier Vince, en une journée, de manière irrécupérable et surtout, surtout sans que je puisse dire quoi que ce soit. Et puis, avec sa bouille d’amour, il m’a demandé si j’avais assez de laine pour en faire un autre. Non pas pour tout un pull mon chéri. Et bien il a cherché sa laine

 Et voilà comment Arthur s’est retrouvé avec un pull multicolore, encore. Mais que voulez vous, il adore cela. Quant au pull, j’ai doublé le fil, histoire qu’il tienne mieux. Et cela donne un peu plus de relief aux rayures.

Et donc, subjuguées par ce play boy qui veut déjà partir et échapper aux séances photos, de sa démarche de : « Je suis beau gosse mais naturellement », on va pouvoir reparler du Pull Vince, encore.
Le schéma, je pense que je le connais par cœur maintenant. L’acrylique aka la Pelote du démon est pareille à elle même et je dois dire, qu’à l’image des manches, je mixerai les couleurs la prochaine fois, car le mélange est vraiment intéressant. Cela donne aussi beaucoup plus de relief.

Allez, on vous emmène les filles ! Sinon, pour le pull en lui même, il tombe parfaitement bien en 8 ans. C’est un régal. Si on ajoute la veste courte d’aviateur et la gueule d’amour, forcément, on tombe toutes. Mais je m’y reprends. Coupe droite, toute bête avec un point fantasy alliant rayures point mousse et jersey. Faudrait que j’essaie de faire deux couleurs contrastantes pour cet hiver tiens. Cela pèterait encore plus (et cette fois ci, c’est moi qui choisit les couleurs).

Vous voyez l’effet ? C’est franchement pas mal ? Je regrette juste de ne pas avoir pu faire le col en bleu. Mais le petit homme était catégorique ! Donc on a fait comme il voulait !  Sur ce je vous laisse, je vais tenter, surtout de faire un  autre modèle de pull, car mon petit homme, il adoooooooooooore ce modèle 😀

Bad Boy Bad Boy

Le mois dernier, j’avais pris la Maison Victor en magasine, car il y’avait foultitude de projets qui me tentaient. L’un deux était le pull Vince (dont le patron est gratuit en cliquant sur le lien), intitulé aussi le pull des Bad Boy, ce qui m’avait fait rire parce que, c’est vrai que ma Force Verte aime bien faire son petit dur. Et puis, pour tester des trucs, j’aime prendre ce que j’appelle la pelote du démon, ce qui vous fera un mini dossier pour tricoter un pull à votre enfant pour moins de 5€ quand tricoter devient franchement une bonne affaire.

Voici donc le modèle original :

Ce qui m’a plue de suite, c’est le point fantaisie que l’on voit là. L’encolure large, la simplicité du patron. Par contre, le moins, c’était la couleur de laine. Et tricoter un pull qui ressemblait à un pull d’hiver alors que le printemps pointe le bout de son nez….  Et j’avais envie de voir comment la Maison Victor allait me faire comprendre le truc. Et bien, c’est super cool de tricoter avec eux. Ils expliquent tout très bien, avec moultes mesures (ce qui m’arrange, parce que tricoter à la mesure, c’est vraiment ce que je préfère).

Et maintenant, vous allez me dire, c’est quoi cette histoire de pelote du démon que tu me racontes. Parce que là… Cette pelote, c’est la Laine Woll Butt Mirco qui me sert de test pour la plupart des modèles de printemps et d’été. En effet, elle est légère, soyeuse, simple à laver (le 30°C en machine classique) et surtout, elle est vendue en pelote de 100 grammes et à pas cher (moins de 3€). Comme j’ai utilisé une pelote et demi (et encore, quand je dis demi, je suis hyper large) car je l’ai fait en aiguille 5 au lieu de 4 (flemme quand tu nous tiens) cela fait un pull économique et un modèle sympa à tester. Mais je vais vous laisser juger par vous même.

Comme pour une fois, j’ai pu faire une photo avec une couleur correcte (non mais quand on est pas douée, on assume, je sais), vous pouvez voir le bad boy qui a jeté son pull Vince après essayage, genre, cela ne me fait rien que tu m’as tricoté ce pull alors que cela fait une semaine qu’il me tournicote autours. Et oui, je l’ai tricoté en une semaine tellement que c’était simple à faire. Avec un petit tableau, des astuces au cas où cela ne tombe pas juste. Bref, un vrai régal à tricoter ce pull. Je te l’ai fait en mode loose. Donc il va pouvoir te le garder pendant tout le printemps et l’automne si les température sont clémentes. Ne vous fiez pas à la légèreté de la pelote, croyez moi qu’elle tient chaud tout de même

Et donc, le motif en loose, cela donne ceci. J’ai un peu allongé la longueur mais bon. C’est pas non plus un truc de folie (3 cm). Le principe de la laine Mirco, c’est qu’elle est 100% Acrilyque  et le métrage pour 100g est de 344m. Idéale en somme pour faire vos basiques. Les couleurs sont simples, passe partout. Le fil a tendance à se dédoubler mais lorsqu’il y a des accros, le tricot se remet en place assez facilement. Faites juste attention de renforcer vos coutures. Comme je vous le disais, c’est extensiiiiiiiiible.

La seule chose que j’ai changé avec ce patron, c’est le col. Il était tard, et j’avais franchement la flemme de faire le col séparément et de le coudre en point de maille. Donc j’ai juste relevé les mailles et fait le col, comme ça. Et je dois dire qu’en fait, cela tombait juste. Et j’ai gagné du temps *danse de la joie*. Alors ? Que demande le peuple ? Pas grand chose en fin de compte. J’ai pu faire un basique. Par contre, le site de Butinette préconisait l’achat de 3-4 pelotes pour le tricot de ce pull. Il me reste donc 2 pelotes et demi. Je n’ai donc plus qu’à trouver un autre basique pour mon monstre à moi. Il va connaître le bleu cette année 😀

Si vous avez donc des idées de basique pour un Bad Boy de 6 ans, je suis preneuse. See ya

                                                                

Même pas cap de faire un gilet !

Oui oui, c’est exactement ce que m’a dit mon fils (à moi, ma Force verte) qui adore les gilets. Alors, forcément, que je lui fasse des pulls, c’est sympa. Mais des gilets ? Je pourrai au moins faire un effort ! Et puis sur Bergère, il y’avait un modèle sympa. Et du coup, je l’ai fait. Avec des photos pourries et un chat

Et oui, pendant le montage, Potissat a apporté son aide. En gros, il s’est glissé en dessous du bazar, et il s’est endormi ! Bah tiens. Et donc, Bergère de France, vous me disiez ? Oui pour leur édition Mode enfant de cet Automne, il y’avait plein de modèles dans un style bien anglais. Avec de la laine costaude qui allait tenir chaud.
J’ai pris du bleu, parce que bleu c’est la couleur de l’année pour mon Doudou. Et hop c’est parti. Du jersey, de la côte anglaise. Pas bien compliqué vous allez me dire

Et en effet, j’ai même presque fait des boutonnières droites dis donc (oui ok, faut que je m’améliore). Mais ce n’est pas juste cela qui m’a posée problème. En effet, gros bug dans le modèle où ils ont fait des manches à rallonge (genre plus grandes que les miennes, vous imaginez ?) Mais qu’à cela ne tienne, j’ai fait une règle de trois, pouf pouf et les manches tombent nickel chrome (ouf, gros soulagement toussa toussa).

Avec un col qui se monte en côte anglaise, en aiguilles 3.
Mais que c’était long !

Mais qu’est ce que je te l’ai bien monté (sauf que j’ai eu peur. Cela baillait un peu. Heureusement que le blocage m’a bien atténué la chose. Bref, un petit gilet casual qui va lui donner une classe folle. Mais comme toujours, Môssieur n’a pas voulu prendre de photos. Normal quoi. J’aime beaucoup les boutons en forme d’écusson argenté. Et les manches en côtes anglaises.

Et tout cela pour vous dire. Qu’en fait, je suis cap de faire un gilet maintenant. Même qu’il y’en a un qui a dormi avec (et c’était pas le chat). Les boutons irrégulisers, c’est normal aussi. Parce que mon petit mec les voulait ainsi. Et ce que veut ma Force Verte, je le respecte. 😉

A plus tout le monde. Et voici le modèle Bergère, parce que eux, ils savent prendre des photos cool (eux)

Le fils qui aimait les pulls bleus

Voilà la bête

 
 D’avance, comme toujours, je m’excuse de la piètre qualité de mes photos. Mais je n’ai jamais été douée pour donner un beau rendu de mes petites œuvres. Mais reprenons  un peu ce qui nous a amené là. En faisant un tour à Cultura, je vois mon fils (Force Verte) qui trainouille un peu au niveau des pelotes de laine. Il en voit une avec pleins de nuances de bleus, de noir, bref. Un truc qu’il tripotait à l’aise. Il me ramène sa pelote et me dit qu’il a froid (message caché, Maman, tu me fais un pull en instané de suite).

Bref, me voici avec trois pelotes de laine (ce sont des grandes), d’une laine qui curieusement ne s’effiloche pas. Mais je sens qu’elle ne vieillira peut être pas comme il faut

C’est vrai que le bleu est pas mal non ?

 Comme c’est du 4.5 en aiguille, je prends un modèle de pull vite fait dans un magasine, col rond (parce que le col roulé, c’est pas top et pis ça gratte) et hop, je monte le tout. C’est vrai que ces pulls là, l’avantage, c’est que cela va vite. Trop vite même parfois mais au moins je suis sûre de ne pas me tromper. Surtout qu’avec tous mes essais, je deviens une pro du montage

Et ? Il est beau mon montage nan ?

 J’avoue quand même avoir eu une légère frayeur avec les manches. Mais en fait, je pense qu’au fond, je commence à être plus douée dans le feeling en mixant les laines et tout le bataclan qu’en suivant un modèle à tout prix. Mais il me fallait une petite galère, vous allez me dire (mais ouiiiiii). En effet, milieu de la seconde manche. Rupture de laine. Je vais au magasin. Et là, c’est le drame. A plus de pelote ! Je m’en ouvre à mon fils, (oui on parle beaucoup :p)

Bah moi j’ai bien quand même

 Et il me dit. D’un côté tu as du blanc. De l’autre t’as qu’à faire du noir (pas bête l’asticot). En plus cela tombait bien, il me restait une pelote de noir. Zou ! J’y ai fait du noir à sa manche (même que c’était cros beau) (moi perso bof mais c’est pas moi qui porte). Mais encore un problème un ! Et non je n’arrête jamais les problèmes avec moi.

Et oui, il y’avait le problème du col

C’est que ma Force Verte, il aime pas quand ça lui sert au cou. En fait, il préfère les gilets mais comme sa sœur a eu un pull et qu’il savait que je n’avais pas encore fait de gilet. Bref, il voulait un col lâche parce qu’un mec, un vrai, un tatoué, il a le col libre (non pas de jeux de mots foireux). Me voici donc avec mon crochet (j’ai pas une vie facile) pour lui faire un col montant mais lâche. Mais au bout du premier tour,il me dit que c’est bon. Je lui fais essayer et il me répond que c’est nickel chrome. Bref, j’arrive quand même à y couper mon fil, à les rentrer, et à lui donner.

Bref, mon fil a son nouveau pull, avec une manche presque blanche, l’autre toute noire. Et il l’adore.

Perso, je lui arrangerai bien une ou deux rangées pour le col. Mais je ne perds pas espoir de le lui faire en cachette :p

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑