Vince, le retour !

A la recherche de Force Verte, le petit mec qui m’a détruit le premier Vince, en une journée, de manière irrécupérable et surtout, surtout sans que je puisse dire quoi que ce soit. Et puis, avec sa bouille d’amour, il m’a demandé si j’avais assez de laine pour en faire un autre. Non pas pour tout un pull mon chéri. Et bien il a cherché sa laine

 Et voilà comment Arthur s’est retrouvé avec un pull multicolore, encore. Mais que voulez vous, il adore cela. Quant au pull, j’ai doublé le fil, histoire qu’il tienne mieux. Et cela donne un peu plus de relief aux rayures.

Et donc, subjuguées par ce play boy qui veut déjà partir et échapper aux séances photos, de sa démarche de : « Je suis beau gosse mais naturellement », on va pouvoir reparler du Pull Vince, encore.
Le schéma, je pense que je le connais par cœur maintenant. L’acrylique aka la Pelote du démon est pareille à elle même et je dois dire, qu’à l’image des manches, je mixerai les couleurs la prochaine fois, car le mélange est vraiment intéressant. Cela donne aussi beaucoup plus de relief.

Allez, on vous emmène les filles ! Sinon, pour le pull en lui même, il tombe parfaitement bien en 8 ans. C’est un régal. Si on ajoute la veste courte d’aviateur et la gueule d’amour, forcément, on tombe toutes. Mais je m’y reprends. Coupe droite, toute bête avec un point fantasy alliant rayures point mousse et jersey. Faudrait que j’essaie de faire deux couleurs contrastantes pour cet hiver tiens. Cela pèterait encore plus (et cette fois ci, c’est moi qui choisit les couleurs).

Vous voyez l’effet ? C’est franchement pas mal ? Je regrette juste de ne pas avoir pu faire le col en bleu. Mais le petit homme était catégorique ! Donc on a fait comme il voulait !  Sur ce je vous laisse, je vais tenter, surtout de faire un  autre modèle de pull, car mon petit homme, il adoooooooooooore ce modèle 😀

La tunique de l’été, first one

Souvenez vous (ou pas d’ailleurs) que je vous parlais d’un projet de Tunique parce que j’avais craqué pour le catalogue Bergère de France

Pour le modèle tricoté, tu vas

Sur Instagram, on s’était d’ailleurs bien marrées parce que les tuniques c’est bien, c’est même génial, mais il arrive à un moment dans ton tricot où…….

Bah où tu bouffes ton jersey. Que des fois, tu penses avoir perdu ta petite flamme, même si cela monte vite en 4.5. Que parfois, on fait une petite variation de folie (youhouhou) en faisant des petits bords en point mousse……

Avouez que sur ma poitrine (opulente), il est beau mon bord en point mousse hein ? Bref, j’ai choisi, dans la laine bigarelle, la couleur parme, et même que je suis une guedin, j’ai réitéré ma commande en rose. Parce que j’adore les basiques, j’adore les tuniques. Même que je mets toujours des Tshirt, des débardeurs, et autres trucs en dessous. C’est un peu ma combi du boulot, mon chouchou du week end, bref. J’aime les tuniques (gni).

Surtout qu’en plus d’avoir de quoi prendre des photos de manière pourries dans ma chambre à la couette aux motifs… Bref, c’était belle maman qui avait offert cette couette au Prince Charmant qui lui même est un écureuil. Et comme nous avons des températures corporelles différentes tous les deux (comment vous allez tout savoir en fait), on ne met pas de housse. Mais bon. Voici donc cette tunique bien loose comme il faut, en parme, avec des emmanchures géniales.

Et même que je ne résiste pas à vous en remettre une couche avec la couette dites donc. Pour ma morpho, c’est niquel chrome. En fait, j’ai une belle poitrine *tousse* et une taille épaisse due en grande majorité par la location de Force Rose et Force Verte. Bref, je taille 46 ou XL donc forcément, une tunique comme ceci, même mise avec un pantalon loose, un tshirt, ou tout simplement avec débardeur et leggings pour l’été. Cela va être un régal. Elle protège bien des variations de températures, sachez le. Et surtout, elle est toute douce. Et elle tombe bien (même quand elle n’est pas bloquée).

Pour la technique et autres joyeusetés, sachez que le modèle est vraiment accessible aux débutants. A en friser d’ailleurs la monotonie de l’écharpe. L’encolure est simple à faire. Le modèle tombe parfaitement bien (et même que j’ai pas fait d’échantillons). Bref, le modèle rose va bientôt taper dans les aiguilles après que j’ai poursuivi quelques autres projets sur mes aiguilles. Parce que les aiguilles, c’est important.

Côté laine, sachez que la Moumou a kiffé grave de dormir dessus. Voyez son air adorateur à cette chatte ! Elle a passé son temps à s’allonger dessus, à ronronner, à dormir dedans. Bref, les deux pelotes que l’on dit d’acheter en fait, il en reste pas mal. Et la Force Rose m’a déjà demandé de m’en servir pour elle pour la même version mini gonzesse. Va falloir adapter le patron parce que quand même, le catalogue enfant de l’été de chez BDF, il pique un peu !

Sur ce, je vous laisse, tricotez bien. Je reviens très bientôt pour vous parler coloriage, cela va nous changer tiens ! A très vite pour :
– Un pull Vince (voire deux)
– Une paire de chaussettes
– une autre tunique et les déclinaisons pour Force Rose.

Et pour voir ce modèle sur Ravelry, c’est par ici

Quand je dois remplacer ma "Liquette"

Oui, je sais, c’est pas une liquette, c’est un gilet long. Mais mon ancien gilet n’était pas vraiment un gilet. Il avait été acheté par ma môman après mes deux grossesses et il est rapidement devenu un doudou pour les enfants, pour les chats, pour mon Prince Charmant. Et quand ladite Liquette (parce que tout le monde l’appelle comme cela) a commencé à montrer des signes de fatigue (entendez qu’en fait, j’allais la porter moins souvent), j’ai regardé comment la remplacer.

Monsieur Phiphi a deviné le truc (mais comment il fait) avec son mini catalogue Oversize avec dedans un gilet long

Mais le bleu c’est pas vraiment mon truc hein. Donc je le fais en noir et gris (mes couleurs en somme). Je passe commande, et hop, je reçois mon bazar et je fais un échantillon (pas folle la guêpe)

Et oui. Pas un des côtés ne correspond. Et cela même en changeant d’aiguille, en faisant la danse de l’échantillon, toussa. Nan, que dalle. Que je le fasse dans tous les sens, y’a rien qui correspond. Et donc, après moultes ralages et moultes piétinements, je me décide à faire mon sport préféré : Mais oui, tout à la mesure !

Heureusement que je m’échine avec Phiphi parce que tout à la mesure, c’est ch**** Car le gris de bordure : Y’en avait pas assez par exemple. Donc j’ai improvisé les bordures aux couleurs mixtes (cela dit comment je fais bien les points de maille maintenant *trop fière*) Sinon que dire : y’a du jersey et de la côte 2/2. Youhou. Les explications sont à la Phiphi donc je pense que je ne les ai pas respectés car j’ai mes deux neurones qui se touchent dès que je fais un de leur patron.

Mais cela rend pas mal, j’avoue. Forcément, je ne referme jamais le gilet donc il apparaît comme loose, et large. Les épaules me tombent tout le temps (poupoupidou). Mais il est chaud, il est agréable à porter. Et les chats ont commencé à aller dessus. Au cross des enfants, il a servi de couverture. J’ai aussi surpris le prince charmant à le manipuler régulièrement. J’ai beau râler que le modèle ne soit pas parfait comme sur la photo. J’ai beau me voiler la face.

C’est bien une « Liquette ». Ma liquette, que les chats veulent bien me prêter. J’ai chaud dedans. Et à part ces menus détails et ma flemme de faire la bande de boutonnage, il faut avouer que si j’avais un physique de top modèle, cela ressemblerait bien à la photo. Concernant la laine utilisée : La Laine Iliade, c’est du solide, du économique, composée de 70 % d’Acrylique. Ce qui fait une Liquette raisonnable, sachant qu’elle risque de durer quelques années (sauf si je trouve un autre modèle et encore).

Je l’ai déjà faite vadrouiller dans la Koko Mobile (vous voyez, je râle mais le tombé sur les épaules tombe vachement bien), j’ai jardiné, j’ai participé au cross des enfants, je vais au travail sans ressembler à une pouilleuse. Bref, j’ai ce sourire niais depuis que je la porte. Je sens que la « Liquette » Junior aura de beaux jours devant elle 🙂

Bad Boy Bad Boy

Le mois dernier, j’avais pris la Maison Victor en magasine, car il y’avait foultitude de projets qui me tentaient. L’un deux était le pull Vince (dont le patron est gratuit en cliquant sur le lien), intitulé aussi le pull des Bad Boy, ce qui m’avait fait rire parce que, c’est vrai que ma Force Verte aime bien faire son petit dur. Et puis, pour tester des trucs, j’aime prendre ce que j’appelle la pelote du démon, ce qui vous fera un mini dossier pour tricoter un pull à votre enfant pour moins de 5€ quand tricoter devient franchement une bonne affaire.

Voici donc le modèle original :

Ce qui m’a plue de suite, c’est le point fantaisie que l’on voit là. L’encolure large, la simplicité du patron. Par contre, le moins, c’était la couleur de laine. Et tricoter un pull qui ressemblait à un pull d’hiver alors que le printemps pointe le bout de son nez….  Et j’avais envie de voir comment la Maison Victor allait me faire comprendre le truc. Et bien, c’est super cool de tricoter avec eux. Ils expliquent tout très bien, avec moultes mesures (ce qui m’arrange, parce que tricoter à la mesure, c’est vraiment ce que je préfère).

Et maintenant, vous allez me dire, c’est quoi cette histoire de pelote du démon que tu me racontes. Parce que là… Cette pelote, c’est la Laine Woll Butt Mirco qui me sert de test pour la plupart des modèles de printemps et d’été. En effet, elle est légère, soyeuse, simple à laver (le 30°C en machine classique) et surtout, elle est vendue en pelote de 100 grammes et à pas cher (moins de 3€). Comme j’ai utilisé une pelote et demi (et encore, quand je dis demi, je suis hyper large) car je l’ai fait en aiguille 5 au lieu de 4 (flemme quand tu nous tiens) cela fait un pull économique et un modèle sympa à tester. Mais je vais vous laisser juger par vous même.

Comme pour une fois, j’ai pu faire une photo avec une couleur correcte (non mais quand on est pas douée, on assume, je sais), vous pouvez voir le bad boy qui a jeté son pull Vince après essayage, genre, cela ne me fait rien que tu m’as tricoté ce pull alors que cela fait une semaine qu’il me tournicote autours. Et oui, je l’ai tricoté en une semaine tellement que c’était simple à faire. Avec un petit tableau, des astuces au cas où cela ne tombe pas juste. Bref, un vrai régal à tricoter ce pull. Je te l’ai fait en mode loose. Donc il va pouvoir te le garder pendant tout le printemps et l’automne si les température sont clémentes. Ne vous fiez pas à la légèreté de la pelote, croyez moi qu’elle tient chaud tout de même

Et donc, le motif en loose, cela donne ceci. J’ai un peu allongé la longueur mais bon. C’est pas non plus un truc de folie (3 cm). Le principe de la laine Mirco, c’est qu’elle est 100% Acrilyque  et le métrage pour 100g est de 344m. Idéale en somme pour faire vos basiques. Les couleurs sont simples, passe partout. Le fil a tendance à se dédoubler mais lorsqu’il y a des accros, le tricot se remet en place assez facilement. Faites juste attention de renforcer vos coutures. Comme je vous le disais, c’est extensiiiiiiiiible.

La seule chose que j’ai changé avec ce patron, c’est le col. Il était tard, et j’avais franchement la flemme de faire le col séparément et de le coudre en point de maille. Donc j’ai juste relevé les mailles et fait le col, comme ça. Et je dois dire qu’en fait, cela tombait juste. Et j’ai gagné du temps *danse de la joie*. Alors ? Que demande le peuple ? Pas grand chose en fin de compte. J’ai pu faire un basique. Par contre, le site de Butinette préconisait l’achat de 3-4 pelotes pour le tricot de ce pull. Il me reste donc 2 pelotes et demi. Je n’ai donc plus qu’à trouver un autre basique pour mon monstre à moi. Il va connaître le bleu cette année 😀

Si vous avez donc des idées de basique pour un Bad Boy de 6 ans, je suis preneuse. See ya

                                                                

Même pas cap de faire un gilet !

Oui oui, c’est exactement ce que m’a dit mon fils (à moi, ma Force verte) qui adore les gilets. Alors, forcément, que je lui fasse des pulls, c’est sympa. Mais des gilets ? Je pourrai au moins faire un effort ! Et puis sur Bergère, il y’avait un modèle sympa. Et du coup, je l’ai fait. Avec des photos pourries et un chat

Et oui, pendant le montage, Potissat a apporté son aide. En gros, il s’est glissé en dessous du bazar, et il s’est endormi ! Bah tiens. Et donc, Bergère de France, vous me disiez ? Oui pour leur édition Mode enfant de cet Automne, il y’avait plein de modèles dans un style bien anglais. Avec de la laine costaude qui allait tenir chaud.
J’ai pris du bleu, parce que bleu c’est la couleur de l’année pour mon Doudou. Et hop c’est parti. Du jersey, de la côte anglaise. Pas bien compliqué vous allez me dire

Et en effet, j’ai même presque fait des boutonnières droites dis donc (oui ok, faut que je m’améliore). Mais ce n’est pas juste cela qui m’a posée problème. En effet, gros bug dans le modèle où ils ont fait des manches à rallonge (genre plus grandes que les miennes, vous imaginez ?) Mais qu’à cela ne tienne, j’ai fait une règle de trois, pouf pouf et les manches tombent nickel chrome (ouf, gros soulagement toussa toussa).

Avec un col qui se monte en côte anglaise, en aiguilles 3.
Mais que c’était long !

Mais qu’est ce que je te l’ai bien monté (sauf que j’ai eu peur. Cela baillait un peu. Heureusement que le blocage m’a bien atténué la chose. Bref, un petit gilet casual qui va lui donner une classe folle. Mais comme toujours, Môssieur n’a pas voulu prendre de photos. Normal quoi. J’aime beaucoup les boutons en forme d’écusson argenté. Et les manches en côtes anglaises.

Et tout cela pour vous dire. Qu’en fait, je suis cap de faire un gilet maintenant. Même qu’il y’en a un qui a dormi avec (et c’était pas le chat). Les boutons irrégulisers, c’est normal aussi. Parce que mon petit mec les voulait ainsi. Et ce que veut ma Force Verte, je le respecte. 😉

A plus tout le monde. Et voici le modèle Bergère, parce que eux, ils savent prendre des photos cool (eux)

Et moi je voudrai un sweeeeeeeeeeet

Nonon, je ne rattrape pas du tout mes billets de création :p

Alors, c’est toujours Force Rose, qui arrive le matin dans le lit (avec ses pieds froids) et qui me dit : « Maman, c’est plus possible. Je veux mettre des chemises de nuit, mais j’ai froid » *regard pas étanche et interrogatif de ma part*

Je veux un Sweet mais un grand hein. Comme ça, je pourrai le porter longtemps. (bah tiens). Et pas de la laine qui gratte (le pull bleu est bien resté en mémoire). 

Et hop, on commence. Du Jersey ! Wouhou

Heureusement, j’avais quelques pelotes de fils cotonné acheté je crois sur Butinette, pour toute autre chose. Mais qu’à cela ne tienne. Mais pour faire un Sweet, quel modèle ??? Mais aucun voyons ! On va faire de grands rectanges en jersey, bordure point mousse et hop c’est parti !

Des fois, faut être foufous dans la vie. Et puis c’était du 4.5. Donc pas de quoi non plus se fouler un peu. En deux semaines, c’est plié !

C’est un souuuuiiiiit

Et donc, la Force Rose, elle était contente, parce que le pull, elle va pouvoir le garder pendant quelques années (j’ai taillé dans du 12 ans). Z’allez voir qu’elle va pas le garder longtemps. D’aspect coton, il est quand même assez chaud. Donc elle peut le mettre à l’aise au dessus de sa chemise de nuit, tranquille la life, qu’il fasse chaud ou à moitié chaud (oui je sais, je suis hyper technique). Montage facile (bah vi, des rectangles). Et tout s’est bien passé.

C’est bâteau quoi

 Je me suis quand même fait un tit plaisir, je lui ai mitonné un col bâteau (oui en fait, c’est plutôt la grosse flemme, tout est droit). On a bien ri pendant l’essayage histoire de voir si tout été centré. Je me suis dit que je risquais quand même de me faire jeter. Mais avec ses manches amples, en fait, cela faisait des manches de chinoises (mais où avais je la tête dites mois). Et donc, en voilà une qui ne qui plus son sweet. Petite Force Rose qui porte d’autres couleurs maintenant, est heureuse 🙂


La fille qui voulait un pull style Anglais

           
tadaaaaaa (et encore de coin)

 Et oui, quand il fait froid, bizarrement, les enfants se réveillent. Leurs pulls ne leurs conviennent plus. Et j’ai un assaut aux catalogues Bergère de France ! C’était la mode Sherlock Holmes pour l’Automne Hiver 2014-2015. Et ma Force Rose me dit que le rose. Ca va bien deux minutes et demi, elle voulait du bleu dans sa life. Et le pull avec le col boutonné, c’est trop cool (mais oui, moi qui cherchait à faire du montage, j’étais trop contente, tu penses). Donc, nous voilà commandant la laine en bleu et c’est parti pour le montage de pull.

Et c’est bleu.

 Alors, le montage en 3 et en 3.5, c’est cool, mais c’est quand même lent. Heureusement que pour me changer les idées, il y’avait parfois de la côte anglaise à faire de temps en temps. Surtout que bleu tout le temps… Bref. Qui plus est, le pull est légèrement asymétrique. Ce qui m’a permis de bien me casser la tête proprement. Histoire de ne pas m’ennuyer.

       Et donc, pour ne pas m’ennuyer quand même, j’en ai profité pour lire quelques petits livres SF et Fantasy. Armée de mes fidèles circulaires, que le Pôtissat a eu la bonne idée de grignoter au fur et à mesures. Je vous avouerai que j’étais à deux doigts de craquer tout de même.
Et oui, je l’ai balladé
Et oulà, j’ai pu monter un col presque parfait (je râle encore)

 Mais au final, le rendu est franchement pas mal. Des fois, je commence à être fière de moi. Bon, le col n’est pas parfait et je dois encore me perfectionner un peu. Mais celui ci a tout de même rendu jalouse quelques copines (mouahaha).

La pose de la Force rose

Oui parce que ma Force Rose, elle porte quand même du rose avec son bleu. Bon, là elle est un peu crispée parce que tu comprends, maman, la laine elle gratte. Bah vi ma Flo, Bergère de France, parfois, elle fait des laines qui grattent. C’est la vie. Prévoir des Tshirts manches longues

Le fils qui aimait les pulls bleus

Voilà la bête

 
 D’avance, comme toujours, je m’excuse de la piètre qualité de mes photos. Mais je n’ai jamais été douée pour donner un beau rendu de mes petites œuvres. Mais reprenons  un peu ce qui nous a amené là. En faisant un tour à Cultura, je vois mon fils (Force Verte) qui trainouille un peu au niveau des pelotes de laine. Il en voit une avec pleins de nuances de bleus, de noir, bref. Un truc qu’il tripotait à l’aise. Il me ramène sa pelote et me dit qu’il a froid (message caché, Maman, tu me fais un pull en instané de suite).

Bref, me voici avec trois pelotes de laine (ce sont des grandes), d’une laine qui curieusement ne s’effiloche pas. Mais je sens qu’elle ne vieillira peut être pas comme il faut

C’est vrai que le bleu est pas mal non ?

 Comme c’est du 4.5 en aiguille, je prends un modèle de pull vite fait dans un magasine, col rond (parce que le col roulé, c’est pas top et pis ça gratte) et hop, je monte le tout. C’est vrai que ces pulls là, l’avantage, c’est que cela va vite. Trop vite même parfois mais au moins je suis sûre de ne pas me tromper. Surtout qu’avec tous mes essais, je deviens une pro du montage

Et ? Il est beau mon montage nan ?

 J’avoue quand même avoir eu une légère frayeur avec les manches. Mais en fait, je pense qu’au fond, je commence à être plus douée dans le feeling en mixant les laines et tout le bataclan qu’en suivant un modèle à tout prix. Mais il me fallait une petite galère, vous allez me dire (mais ouiiiiii). En effet, milieu de la seconde manche. Rupture de laine. Je vais au magasin. Et là, c’est le drame. A plus de pelote ! Je m’en ouvre à mon fils, (oui on parle beaucoup :p)

Bah moi j’ai bien quand même

 Et il me dit. D’un côté tu as du blanc. De l’autre t’as qu’à faire du noir (pas bête l’asticot). En plus cela tombait bien, il me restait une pelote de noir. Zou ! J’y ai fait du noir à sa manche (même que c’était cros beau) (moi perso bof mais c’est pas moi qui porte). Mais encore un problème un ! Et non je n’arrête jamais les problèmes avec moi.

Et oui, il y’avait le problème du col

C’est que ma Force Verte, il aime pas quand ça lui sert au cou. En fait, il préfère les gilets mais comme sa sœur a eu un pull et qu’il savait que je n’avais pas encore fait de gilet. Bref, il voulait un col lâche parce qu’un mec, un vrai, un tatoué, il a le col libre (non pas de jeux de mots foireux). Me voici donc avec mon crochet (j’ai pas une vie facile) pour lui faire un col montant mais lâche. Mais au bout du premier tour,il me dit que c’est bon. Je lui fais essayer et il me répond que c’est nickel chrome. Bref, j’arrive quand même à y couper mon fil, à les rentrer, et à lui donner.

Bref, mon fil a son nouveau pull, avec une manche presque blanche, l’autre toute noire. Et il l’adore.

Perso, je lui arrangerai bien une ou deux rangées pour le col. Mais je ne perds pas espoir de le lui faire en cachette :p

Une cape toute douce pour la rentrée de ma puce

En recevant mon catalogue Bergère de France, j’ai eu envie comme ça pouf de faire des trucs pour la rentrée des loupiots. Surtout qu’ils ne seront pas là tout le mois d’Août et que franchement, je tourne comme un lion en cage en attendant leur retour. Et donc, je tombe sur ce modèle là :

Trop simple, trop mignon, trop doux. Mais cela ne correspondait pas du au goût de ma Force Rose parce que, lorsqu’on s’appelle Force Rose, et bien on s’habille en rose (n’est-il- pas ?) J’ai donc commandé la laine roooooooooose.
Le premier truc qui m’est venu à l’idée, c’est que tricoter cela , cela allait me piquer les n’oeils. Parce que c’est rose. Mais vu le couinage intempestif qu’elle m’a fait en découvrant les pelotes, je me suis dit que j’étais sur la bonne voie.  Sinon pour les points, c’est assez simple entre point mousse, jersey et quelques surjetages de temps en temps. J’ai au moins appris à compter mes rangs, compter mes points. Et je dois dire que ça, j’aime pas 😥  Et non, quand on n’est pas régulier dans la vie, apprendre à être carré dans ses projets, c’est le mal absolu !
Alors oui, j’ai merdouillé quand je l’ai fait dans la voiture, car il y’aura un côté plus large que l’autre. Mais c’est pas grave (genre). Cela ne l’empêchera pas de l’aimer et c’est bien le principal pour ma petite Force Rose. Par contre, la cape pèse son poids. Elle ne risque pas d’attraper froid avec :)) Mauvais point pour sa maman bricoleuse, la laine un peu plume, elle glisse. Et pour le tricot en lui même ça passe. Mais pour la couture, je vous jure que je peste allègrement. Le chéri a entendu beaucoup de fois votre serviteuse en train de râler 😀

Et puis au final, c’est pas si mal, c’est tout simple et tout doux. En prime, vous avez le privilège d’admirer mon bout de canapé, mon carrelage et mon bout de pied gauche (la nana trop douée pour les photos). Si vous désirez ce modèle, vous le trouverez bien sûr très vite sur le Site Bergère de France. Idéal pour débuter car les schémas sont simples et surtout vous avez les créations réparties par ordre de difficulté (et ça c’est cool).

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑