I’m too Boxy for my love …..

Rha c’te tronche du matin…. Je me vends du rêve toute seule. Pas maquillée, il faisait froid. Et mon Boxy venait d’être bloqué et avait séché. Comment vous dire ? J’ai sauté la session que je me prends en photo avec peut être le Prince Charmant en contribution (en gros il aurait pris n’importe quoi mais c’est pas grave). Bref, après deux mois de tricotage sporadique, deux saisons de Torchwood, deux saisons de Supernatural et une saison de Dexter, le voici, le voilà et il est assez chaud, parfait même pour cet Automne précoce. Mais c’est d’abord parti pour les présentations.

Voilà la bête en long. Et il était long mais vous comprendrez pourquoi. Le Boxy, c’est un modèle d’une de mes designeuses préférées : Joji Locatelli. Et vu que mon objectif de vie (ouai un truc de fou) c’est de faire la plupart de ses modèles, habituez vous au doux son de son nom. Le Boxy ici a été fait en taille XL (on ne change pas une équipe qui gagne) et avec ma laine du moment : la Holstgarn Supersoft 100% laine. Couleur Oxford parce que j’ai flashouillé sur cette couleur. Et surtout parce que cette laine a un métrage de fou, elle tombe bien, elle est raisonnable en terme de prix. Voyez que j’ai utilisé entre 3 pelotes pour mon grand bazard, ce qui fait un Boxy à moins de 20 € (et ouai)

Tataaaaa. Reportage en voiture pour la photo. Cela vous mettra en condition, n’est il pas. Ce que j’aime dans ce modèle, c’est bien entendu sa largesse. En gros, le corps du pull te tombe jusqu’au coude. C’est LE sweet doudou que tout le monde aime. Et regardez cette Hostgarn qui tombe parfaitement. Ce que j’ai surtout dans cette laine, c’est qu’elle te paraît rèche en la tricotant. Mais quand tu la tricotes en double, elle s’adoucit vachement. Et quand tu la tricotes en simple, elle a en plus ce petite côté mousseux qui fait que ton sweet, quand tu as des rondeurs comme moi, cela ne donne pas un côté sac à patates.

Parlons de la construction. Tu peux le construire en faisant des coutures. En gros, tu fais tes rectangles, tu couds le tout, tu as un boxy. Mais comme je suis sportive, j’ai fait la Seamless version. Yeah ! En gros, j’ai tout fait en rond. Et comment vous dire…. C’est long. Très long. Surtout avec mon tour de taille. Mais l’avantage, c’est que tu peux lire, discuter, faire tes séries. On a aussi été à Folleville avec le Boxy, arpentant la Picardie au travers de la Mythique D1028… Bref. Le plaisir à tricoter du Jersey en rond pendant what mille ans est limité, je vous l’accorde. Et beaucoup craquent à cause de cela. Mais si vous aimez des petites choses simples et sans prises de tête. Mettez le en projet secondaire pour éviter de vous bloquer et allez y. Franchement.

Oui, je sais. C’est long. Mais alors, une fois bloqué et porté (en plus la Holstgarn est super chaude pour le coup). C’est super. Maintenant, tout le monde bave avec mon sweet. Ses manches sont aux trois quarts donc en fait, ou il vous sert de manteaux en Automne pour les gens bouillote comme moi, de petit pull en Automne et pourquoi pas de surpull en hiver. C’est moulti tâches 😀

Allez, c’est pas tout ça, mais j’ai déposé les marmots à l’école, j’ai l’air d’une hum hum à me prendre toute seule en photo sur le parking de l’école. Et je dois bosser et crâner en Boxy *gni*

Au large ! Le Kal

Bonjour tout le monde.

Si tout va très très bien ce week end (oui j’ai un mariage et une fête de l’école, j’y crois à mort) mon Old romance d’amour sera terminé. Il me manque 5 cm de Jersey + les encolures à faire. Donc on peut dire que je suis presque dans les temps. Et comme il ne faut pas laisser les aiguilles refroidir, je vais avoir deux autres projets pour la suite dont un test que je ne vous présenterai pas de suite.

Par contre, l’autre, pour anticiper la rentrée, pour ma petite puce qui aime les pulls loose mais très girly, je me suis inscrite au KAL Au large organisé par Lili Comme tout pour un de ses modèles. Ce Kal commence le 15 juin avec moultes filles qui aiment tricoter. Je me suis dit qu’une petite présentation du modèle serait aussi sympa pour vous.

Photo de Laurence Mériat

Alors, qu’est ce que ce modèle ? Comme vous le voyez, il y a une version petite fille et une version femme. pour ma part, j’hésite encore à me la faire car je ne suis absolument pas fan des pulls courts, ma morphologie n’aimant pas du tout du tout. Et comme je recommence le sport (mon médecin a dit oui), je préfère attendre avant d’envisager la chose. Le petit sera donc pour la rentrée de ma Force Rose.

Les avantages du Petit Large : c’est sans couture (mon rêve). Un pull qui se tricote de bas vers le haut, chose que je commence un peu à maîtriser (puisque beaucoup de mes tricots à plats, je les modifie pour faire de bas en haut, la couture, je vous dis, c’est pas mon kiff). Donc de bas en haut, un modèle qui est selon moi, un basique en devenir. Et même que s’il est simple, mes nièces risquent d’en avoir un sur le dos.

Sinon que dire d’autres ? Ah oui, bandes de canailles, je suis sûre que vous voulez savoir en quelle laine je vais tricoter ce petit pull d’amour ?

De la Holstgarn supersoft qui je pense sera tricoté en fil double (j’ai pas encore fait l’échantillon). Pour la couleur

Et bien je vous ai fait un petit imprim écran, parce que vous le valez bien. J’ai trouvé que c’était un peu pâle pour ma Force Rose mais elle a adoré le coloris. J’ai hâte de tester cette laine. On verra bien ce que cela donnera. A très vite les amis

En attendant d’être intelligente comme Hermione, je m’en vais porter ses chaussettes

Hermione Granger ! C’est un personnage haut en couleur qui démontre qu’une fille peut être drôle, intelligente, jolie et ne pas s’intéresser qu’au super héros de la saga. C’est aussi une actrice talentueuse qui défend les valeurs du féminisme et qui démontre aussi qu’on peut être comme son personnage. Et donc, si jamais ma fille me demandait quel personnage de roman elle devrait s’inspirer dans la vie, Hermione serait sûrement en tête de liste.

Et comme je ne suis pas bien grande dans ma tête, je me dis aussi que quand je le deviendrai, je ferai comme Hermione. Mais le combat est dur, c’est pas facile d’être Hermione. Alors, j’essaie en attendant de prendre des choses qui peuvent m’inspirer.

Et cela, c’était quand les filles ont proposé un KAL chaussettes. Ce qui tombait bien parce que je ne savais pas encore faire des chaussettes. Et dans les modèles de tous les jours, il y’avait, comme de bien entendu les Hermione’s every day socks. Car les films Harry Potter ont inspiré moultes modèles de tricots. Même qu’un jour, faudrait que je me penche sérieusement dessus.

Voici ce que donne le modèle. Et c’est franchement pas mal. D’un point de vue technique mais esthétique aussi. En effet, l’avantage de ce modèle c’est le point texturé qui est facile à piger, qui est joli mais qui n’est pas ennuyeux du tout. Et je dois dire qu’il me fallait pas grand chose de plus pour me lancer. A part peut être ma copine Melcouette qui m’a dit qu’elle me rejoignait dans cette folle aventure

Je suis donc partie à la recherche de la laine et je me suis dit que, quitte à débuter, autant que je prenne de la facile : de la Fabel Drops. Ce qui est bien, c’est qu’elle a plein de couleurs, elle est douce, elle est faite pour les chaussettes et se tricote niquel chrome en trois. L’échantillon était parfait (et ça, c’est la vie, parce que tu sais que tu n’auras rien à calculer). Le modèle est gratuit et en français. J’avais du thé à dispo et mon sac aussi (pour tricoter en globe trotter). Roulez jeunesse.

Et la première était très rapidement faite. Et c’était doux et c’était cool. Et j’ai pas eu trop de couacks. A part peut être le talon renforcé que je pense ne pas bien faire. Mais c’est un autre débat. J’ai tout mon temps pour le faire à la perfection. Je pense qu’avec la copine, on a mis deux semaines mais alors cool la vie, hein, pour le faire. Donc vous voyez, même en ne faisant pas les choses parfaitement, on y arrive tranquillou. Je me suis dit que ce serait une  bonne idée de faire des tricots à emporter grâce aux chaussettes. En effet, j’ai les instructions sur le téléphone, donc maintenant, à part un ou deux détails, c’est plié. Et cela ne prend pas de place.

Il faut savoir en prime que  ma peau des pieds est très sensible. Aussi, porter de la laine avec juste un peu de nylon, cela vous change carrément la vie. Je pense donc arrêter d’acheter des chaussettes en hiver et voir ce que cela va donner question usure, peau, etc. Cela me permettra aussi d’essayer d’autres points fantasy (en fait, j’en ai déjà testé un et je vous le montrerai incessamment sous peu d’ailleurs).

Que dire d’autres ? Oui du coup, j’ai appris d’autres techniques : le magic loop mais sérieusement du coup, le rang raccourci et je dois dire que je m’en faisais une montagne mais j’ai vraiment apprécié de le faire. relever les mailles proprement. Ce qui ne se voit pas encore spécialement ici, mais je peux vous dire que cela m’a bien aidé à progresser.

Mes répercussions sur le tricot d’aujourd’hui, sur ma life et surtout comment cela me fait ressembler à Hermione? Je fais beaucoup mieux le Polynectar, merci (nan je rigole). J’avoue que maintenant, j’ose plus dans mes patrons pull à éviter les coutures et donc à faire plus de choses avec mes circulaires, à relever les mailles, tout ça. On peut dire concrètement que j’ai passé un level. De plus, cela m’a permis de tricoter avec Melcouettes. Alors, vous allez me dire que c’est pas un truc de folie hein. On est bien d’accord. Mais mes deux copines de la région parisienne, je les adore et on ne se voit pas. Parce que la vie est ainsi faite (sortez vos mouchoirs). Le fait de temps en temps passer un temps fou à chercher de la laine, s’envoyer nos progressions sur Insta et papoter projets ou lectures communes. Quelque part, cela me comble un manque.

Et donc, vous aurez très bientôt d’autres paires de chaussettes sous le nez (la paire de Mai est terminée déjà. Celle ci est celle d’Avril). Je pense que je vais en faire grossomodo une paire par mois. C’est un bon rythme. La Drops est déjà prête, les idées aussi. Et tricoter utile, c’est bien. Il faut le dire.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑