Brume

AuteurStephen King
Saga 
Numéro de tome 
GenreRecueil de nouvelles
Maison d’éditionAlbin Michel
Nombre de pages288
Obtenu le2 Octobre 2019
Lu le4 Avril 2020
Dans le cadre deEcouter du Stephen King
En un motEt bien en période de confinement, ca te met dans une ambiance de fifou !
Sinon c’était chouette de faire cette relecture

Résumé : Imaginez une brume qui s’abat soudainement sur une petite ville, une brume si épaisse que les clients d’un supermarché hésitent à en ressortir. Il n’en faut pas davantage au maître de l’épouvante pour nous plonger dans le cauchemar avec un réalisme hallucinant.

Chacune des nouvelles de ce volume possède le même pouvoir ensorcelant. Vous aurez peur d’un petit singe en peluche qui joue des cymbales. Vous redouterez de voir surgir le fantôme d’un camion. Vous saurez de quoi est capable un naufragé solitaire, lorsque la faim le tenaille et que la drogue décuple son courage.

L’art de Stephen King est de faire surgir l’effrayant ou le surnaturel au cœur d’un monde rassurant et prosaïque. Les superbes décors du Maine, où vit Stephen King, se révèlent une fois encore peuplés de sortilèges et de malédictions ?

Brume : un sacré recueil de nouvelles que j’ai dû lire plusieurs fois. Pourquoi cela m’a pris de le relire pendant le confinement ? Je ne sais pas mais clairement c’était une expérience bizarre. Cela dit, je ne vous ferai pas l’affront de relire le Fléau car vous me retrouverez pendue par un élastique au fond de ma cave. Je vous propose de vous décrire les nouvelles que j’ai préférées de ce recueil

Brume : C’est clair que si je n’aimais pas la nouvelle principale alors que c’est elle qui a donné le titre du recueil alors que c’est elle qui a donné le titre du recueil. C’est elle que je n’aurai pas dû lire en cette période car elle montre le comportement des gens obligés de se retrancher dans un supermarché alors qu’une Brume meurtrière s’étend sur une petite ville. Sûrement la nouvelle qui a débouché plus tard sur le roman Dôme.

En ce lieu des tigres : Cette nouvelle-là me marque beaucoup uniquement car elle parle à ceux qui ont eu des grandes peur d’enfants. Souvent ceux qui ont eu une imagination fertile comme la mienne. C’est celle qui m’aura rappelée des souvenirs d’émotions d’enfance.

Le singe : Pareil, c’est l’histoire d’un jouet mécanique maudit qui annonce la mort d’un proche. A chaque fois que le possesseur de l’objet s’en débarrasse, le singe réapparait. On a peur quand on le voit, on a peur même quand il ne fait rien. Et pourtant, c’est une simple jouet.

Le raccourcis de Mme Todd : Un récit qui pourrait être une histoire d’horreur mais qui en fait est une histoire d’amour. C’est une femme qui trouve des raccourcis jusqu’à plier les distances. Jusqu’à aller contre le temps.

L’excursion : Ce récit de science-fiction montre les dérives qu’il peut y avoir pour créer un nouveau moyen de transport. Le pire, c’est que ce récit est de la véritable anticipation et pourrait se réaliser un jour.

Le goût de vivre : une nouvelle qui fait froid dans le dos. Quand on est sur une île déserte, sans aucun moyen de subsistance que serions-nous prêts à manger pour survivre ? Quelles parties de notre propre corps serions-nous prêts à manger ? Vous ne regarderez plus vos jambes pareil après.

Mémé : Un petit garçon doit garder sa vieille grand-mère qui est très vieille, très handicapée et très effrayante. En écoutant les pensées de ce jeune garçon, on se rend compte que ladite grand-mère était une sorcière. Or, quand une sorcière meurt, on sait tous qu’il faut qu’elle transmette ses pouvoirs pas vrai ?

Le chenal : Sûrement une des nouvelles préférées de l’auteur. C’est un peu ma vision idyllique de la mort, de mes derniers instants. Je ne sais pas. Je me rends compte que c’est un moment très triste, dans une île très triste, et en fait, je ne ressens que de l’amour d’une communauté et de l’amour d’une vieille femme pour cette communauté. C’est l’histoire d’un dernier voyage, d’un passage d’un état à un autre. Et je trouve toujours ce récit magnifique aujourd’hui.

Un palace en enfer

AuteurAlice Quinn
SagaAu pays de Rosie Maldonne
Numéro de tome1
GenrePolicier, humour
Maison d’éditionAmazon Publishing
Nombre de pages378
Obtenu le30 Octobre 2019
Lu le28 Décembre 2019
Dans le cadre deSe détendre un peu avant le 31
En un motEt j’ai bien rigolé
Et j’ai beaucoup aimé écouter l’histoire avec la voix d’Alice Quinn
Lire la suite « Un palace en enfer »

Doctor Sleep

Auteur Stephen King
Saga Danny Torrance
Numéro de tome 2
Genre Horreur
Maison d’édition Albin Michel
Nombre de pages 584
Obtenu le 2 Juillet 2019
Lu le 17 Octobre 2019
Dans le cadre de Retrouver Danny
En un mot Encore bluffée par le StephenKingverse
Contente d’avoir pu prendre des nouvelles de Danny
J’ai même trouvé quelques easter eggs
Lire la suite « Doctor Sleep »

Les refuges de Pierre

Auteur Jean M. Auel
Saga Les enfants de la Terre
Numéro de tome 5
Genre HIstorique, aventure
Maison d’édition Presse de la Cité
Nombre de pages 647
Obtenu le 3 Septembre 2017
Lu le 28 Mars 2019
Dans le cadre de poursuivre une chouette saga
En un mot Je suis toujours émerveillée de la somme de connaissances que l’autrice nous donne
Et c’est aussi une histoire qui nous fait rêver
Coup de cœur particulier pour le Chant de la Mère
Lire la suite « Les refuges de Pierre »

Octobre – Décembre

Auteur Haruki Murakami
Saga 1Q84
Numéro de tome 3
Genre Contemporaine
Maison d’édition Belfond
Nombre de pages 530
Obtenu le 20 Octobre 2012
Lu le 25 Mars 2019
Dans le cadre de On dépoussière les vieilles sagas
En un mot Comme quoi lire des trucs à la mode 6 ans après…
Cela dit, je me suis vite souvenue de l’intrigue
Je ne retenterai plus l’expérience cela dit
Lire la suite « Octobre – Décembre »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑