L’âme du mal

AuteurMaxime Chattam
SagaLa trilogie du mal
Numéro de tome1
GenreThriller
Maison d’éditionPocket
Nombre de pages517
Obtenu le20 Octobre 2012
Lu le24 Août 2013 Relecture : 12 Janvier 2020
Dans le cadre deRelire un premier tome assez glaçant
En un motL’expérience audio avec Hervé Lavigne était au top
Une relecture qui m’a fait le même effet
Lire la suite « L’âme du mal »

Autre-Monde, tome 7 : Genèse de Maxime Chattam

Présentation de l’éditeur : Traqués par l’empereur et par Entropia, Matt, Tobias, Ambre et les leurs doivent fuir et rallier des terres inconnues pour s’emparer du dernier Cœur de la Terre avant qu’il ne soit détruit. Mais le monde souterrain qu’ils découvrent ne grouille pas seulement de dangers. Il recèle d’incroyables révélations.
La guerre est proche. Les sacrifices nécessaires.
L’ultime course-poursuite est déclarée. Autre-Monde s’achève et livre enfin tous ses secrets.
 
Mon coeur saigne et mon âme est dépeuplée….
Ca y’est, c’est la fin. C’est la fin de 7 tome écouté intégralement en audio et si jamais qui que ce soit se demande si l’audio vaut le coup, testez la saga Autre monde par ce biais. Après, que ce soit à l’écrit ou à l’écoute, il est indéniable que cette saga a des qualités incomparables et je pense que l’auteur a su montrer que non seulement il maîtrise la création d’un univers imaginaire, mais ils sait aussi maintenir une intrigue sur plus d’une trilogie. Et je ne pense pas que cela soit donner à  tous de nous pondre 7 tomes sans avoir un seul tome de transition. Monsieur Chattam,  je vous dis chapeau !
Et donc, pour ceux qui se demandent encore s’il se passe des choses en Autre monde, et bien oui et même  beaucoup de choses en ce dernier tome. Avec des révélations de folie, avec des scènes d’action démentes,  des séquences émotions à vous déchirer le coeur.  Si vous pensiez que l’auteur allait vous ménager pour sa sortie, c’est que vraiment vous êtes naïfs.  Vous allez être constamment malmenés et surtout vous allez adorer cela et ne demander qu’une seule chose :qu’on puisse tous y retourner
Et sinon comment vous en parler sans vous révéler quoique ce soit ? 
 
Et quelque part, je suis intimement persuadée que les auteurs à  saga sont tous les mêmes : ils pensent à  leurs lecteurs qui ne peuvent pas dévoiler les intrigues et ceci avec un air sadique !!!! Bref, je vous ai déjà dit longuement qu’il se passait pleins de choses…. Mais l’évolution des personnages est encore plus développée.  Nos Pans préférés se posent constamment la question de savoir s’ils deviennent adultes ou non. D’où mon questionnement. Quand peut on ne dire que l’on devient des adultes ? Est ce une question d’âge ? Une question de caractère ? Une question d’innocence? Est ce un rite initiatique ? Est ce une vison que l’on a de soi même ? 
Et je pense qu’une partie de la réflexion de toute cette saga, en dehors de l’interrogation principale qui est : jusqu’où la nature est là  pour nous protéger  ? En cas de catastrophe naturelle, les hommes garderont ils leur part d’humanité ? Apprendront ils de leurs erreurs ? – et bien une partie de la réflexion de cette saga tend à tenter de déterminer cette frontière entre l’enfance et l’âge adulte.
En bref, une saga comme je les aime d’amour car non seulement vous vous evadez mais aussi vous vous posez des questions.

Autre Monde, tome 6 : Neverland de Maxime Chattam

 

Présentation de l’éditeur : L’ennemi a détruit le deuxième Coeur de la Terre, séparé Matt, Ambre et Tobias.
Alors qu’Entropia et ses créatures monstrueuses poursuivent leur entreprise de destruction, Matt découvre Neverland, la forteresse secrète et mystérieuse des Fantômes, les jeunes rebelles de l’empire d’Oz.
L’Alliance des trois arrivera-t-elle à se reformer à temps pour sauver les enfants d’Europe ?
L’heure de révéler les ultimes secrets d’Autre-Monde approche..
.


Pour se remettre tranquillement de Blood Song

Oui, après 35 heures d’écoute, je me suis penchée sur une lecture audio plus soft. Et quoi de mieux pour avoir son esprit d’aventure toujours aussi alerte que de continuer en audio la saga Autre monde. Rarement je peux dire que je préfère un livre audio à un livre papier. En général, c’est kiff kiff. Mais l’ambiance qu’ils ont réussi à créer ici est plus que magique. J’ai eu hâte de retrouver les différentes voix, les différents personnages du coup. Car souvenez vous au dernier tome de la saga, ils étaient plutôt en fâcheuse posture .

L’Alliance des trois séparée, cela n’augure absolument rien de bon. Surtout si on tombe dans un monde cruel d’adultes. Maxime Chattam réussi à recréer l’ambiance propre à l’Europe dans ce tome et si mes estimations sont bonnes, nous devrions nous retrouver plus ou moins en Allemagne. Et il se passera encore moultitudes de péripéties que je ne peux malheureusement vous raconter

Des personnages toujours aussi étoffés, enrobés dans une intrigue inextricable.

Oui, j’ai hâte d’écouter le dernier tome, celui où toutes les révélations seront de mises. Mais je m’attarde avant sur les personnages. En effet, nous suivons un groupe d’adolescents. Mais compte tenu du monde dans lequel nous évoluons, ils ont un comportement, des responsabilités et des raisonnements plus qu’adultes. Clairement, l’auteur sait où il va car il arrive à nous donner des personnages tout sauf stéréotypés. On s’intéresse réellement et constamment sur la nature de chacun, sur leur évolution. Et même sur nos trois héros qui mûrissent de plus en plus vite. Et chose incroyable, il fait interroger aussi nos héros sur leurs actes.  Je dois dire que jamais je n’ai vu des adolescents aussi aboutis, voire même des personnages aussi aboutis dans un roman.

Et puis, il y a les changements d’humeur dans le livre en fonction de l’intrigue. J’ai été ébahie, surprise mais aussi recroquevillée de terreur et d’un coup d’un seul, je fus prise d’un fou rire. En cela, il y a le talent inouï de la mise en scène audio qui pour le coup nous donne une ambiance sonore du feu de dieu. Le boulot de mise en scène, de narration est absolument renversant !

En bref, que vous dire ? C’est un Maxime Chattam alors courrez le lire, l’écouter. Peut être un jour pourrons nous le voir de nos yeux ? Je l’espère car cet auteur mériterait largement une adaptation de cette saga sur le petit ou grand écran.

Le cycle de l’homme de Maxime Chattam

Tome 1 : Les arcanes du Chaos

Présentation de l’éditeur : Célibataire parisienne sans histoires, Yael est loin de se douter qu’il existe des secrets qui mettent en danger ceux qui les découvrent. Le jour où des ombres apparaissent dans ses miroirs pour lui parler codes secrets et sectes millénaires, elle se croit folle ou possédée.
Projetée dans un jeu de piste infernal, pourchassée par des tueurs, Yael se retrouve au cœur d’une lutte ancestrale. Des catacombes de Paris aux gorges hantées de Savoie, jusqu’au New York des milliardaires, la vérité ne doit pas survivre.
Qui n’a jamais rêvé de tout savoir sur l’assassinat de JFK ? Sur le 11 septembre ? Et si l’histoire n’était que manipulation ? Quand le diable s’en mêle, la terreur ne fait que commencer…

De l’art de vous faire douter d’absolument de tout.

Maxime Chattam aime nous rendre chèvre, que ce soit dans le domaine du thriller ou de la fantasy. Et même si vous pensez le connaître un peu au fil de vos lectures, vous vous retournerez tout de même comme une crêpe à chaque livre. Parce qu’il n’a pas de pitié pour ses personnages. ni pour ses lecteurs d’ailleurs. Et c’est grâce à cela qu’on l’aime autant, qu’on apprécie autant ses lectures.

Comme vous avez pu le voir un peu dans le synopsis, Maxime Chattam a décidé, surtout, de nous mettre dans le bain de la théorie du complot. Et cela fonctionne, grâce à des informations savamment orientées. Et c’est un vrai régal que de voir l’information ainsi faite, ainsi modifiée. On se prend au jeu de la conspiration et vient immanquablement le moment où l’on se demande : « Et si c’était vrai ? » Et croyez moi, ces moments là sont toujours magiques.

Un intrigue qui monte en crescendo.

Ce livre est extrêmement rythmé entre les courses poursuites, les enquêtes et les révélations. Cela vous offre des chapitres courts et intenses. On se demande toujours ce qui va arriver à nos héros et surtout comment ils vont résoudre les problèmes car ils ne sont pas omniscients. Nous non plus d’ailleurs car nous découvrons tout au fur et à mesure. A la fin de chaque partie, un article de blog sur des théories de complots nous offrent une pause bien flippantes.

En bref, une lecture assurément sympa. Du bon Maxime Chattam comme on aime les lire. Cet auteur est toujours aussi éclectique et j’ai hâte de voir ce qu’il va nous donner pour la suite de cette saga. Car la fin elle est……   Vala quoi

L’avis de ma femme, qui l’a lu avec moi, c’est

Autre-Monde de Maxime Chattam

Tome 1 : L’Alliance des Trois

Présentation de l’éditeur : Personne ne l’a vue venir. La Grande Tempête : un ouragan de vent et de neige qui plonge le pays dans l’obscurité et l’effroi. D’étranges éclairs bleus rampent le long des immeubles, à la recherche de leurs proies, qu’ils tuent ou transforment… Après leur passage, Matt et Tobias se retrouvent sur une Terre ravagée, différente. Désormais seuls, ils vont devoir s’organiser. Pour comprendre. Pour survivre… à cet Autre-Monde.

Parce que j’avais envie d’écouter un roman.

Et oui, au bureau, j’avais pas mal de saisie à faire et il faut le dire, on a tous tendance à piquer du nez quand on fait des trucs répétitifs sur l’ordi. Ma solution à chaque fois est de prendre un livre audio. Cela me permet d’avoir une case de l’esprit éveillé, voire même effrayé avec Maxime Chattam. Et oui, cela faisait longtemps que je n’avais pas lu du Chattam, donc mon choix s’est fait sur Autre Monde. Avec le vain espoir que la mention jeunesse me donne un truc pas trop effrayant ni trop compliqué.

Oui mais c’est Maxime Chattam. Donc oui, il y a des trucs bien flippants, et une intrigue bien fournie pour du jeunesse. Cela est superbe car j’ai vraiment envie de le recommander à tous les ados voire jeunes adultes qui veulent une petite saga bien prenante et bien écrite.

Sinon l’univers c’est quoi ?

Tout simplement, les Hommes ont craqué le sac. La nature se rebelle. Donc en fait, il y a une grande tempête, des changements dans la nature franchement radicaux et seulement les enfants et quelques adultes survivent. Pour les enfants, ils ont tout à refaire. Pour les adultes, c’est une autre histoire. Parce qu’ils sont totalement changés, c’est leur comportement tout entier qui a été modifié. Et les enfants et adolescents doivent survivre à tout pris.

Dans l’Alliance des Trois, trois ados se retrouvent dans une île assez bien organisés. Et ils doivent deviner ce qui se trame car apparemment, il se passe des choses pas nettes.Et l’auteur s’amuse à nous torturer en nous mettant des fausses pistes tout du long. Mais vous allez me dire, c’est ce qu’on apprécie aussi dans la littérature, c’est lorsqu’on est surpris.

En bref : un très bon premier tome, même s’il n’est pas parfait. Mais suffisamment bien écrit pour mériter que je prenne le volume 2 en audio la prochaine fois que j’ai une journée saisie à faire.
A bientôt tout le monde.

Tome 2 : Malronce

Présentation de l’éditeur : Imaginez un monde où la nature a repris le pouvoir, où les adultes sont redevenus sauvages et les enfants se sont assemblés en bandes pour survivre, où chaque promenade est une expédition, chaque jour passé, un exploit. Un monde recouvert par un océan de forêts, peuplé de créatures fabuleuses, traversé de courants étranges, d’énergies nouvelles. Un monde nouveau où trois adolescents tentent de déjouer les pièges d’une mystérieuse reine, acharnée à leur perte : Malronce. Oubliez tout ce que vous savez… pénétrez dans Autre-Monde.

Un tome accès sur la découverte d’autres Pans.

L’Alliance des trois doit voyager pour découvrir ce que veut Malronce à Matt. Tobias et Ambre partent bien entendu avec lui et ils sont suivi de Plume, leur chien-poney. Et les voilà partis pour le Sud, vers le territoire de Malronce, en traversant une ville mais aussi la Forêt Aveugle, un territoire réellement effrayant. Là, ils découvrent deux groupes d’enfants très différents : un groupe un peu machistes car ils se méfient énormément des filles. Et aussi un groupe dédié au culte de l’arbre de vie et de Gaïa. Ces deux groupes sont très différents mais aussi assez méfiants auprès de nos trois compères.

Aussi, l’Alliance des trois découvre peu à peu la réalité d’un monde cruel, dans le sens où, au lieu de s’entraider, chacun cherche à se cloisonner et surtout à se méfier les uns des autres. Ce qui apparaît très bête car les Cyniques, eux, détestent tous les enfants. On peut dire que Maxime Chattam nous montre tout simplement un monde en guerre et les réactions qu’on trouve dans ces cas là.

Un tome résolument plus mature.

L’innocence, c’est un peu terminé en fait. Nous n’avons plus une bande de gamins qui vont jouer à Robinson Crusoé, nous sommes ici face à des adultes mais aussi à une nature hostile. Peu à peu, notre groupe perd de son innocence, ils s’entachent face à la noirceur des adultes. mais pour autant, ils ne baissent pas les bras et tentent de trouver des  réponses à leur question, mais aussi une solution pour éviter cette guerre.

Alors, oui, vous frissonnerez encore plus face aux choix que nos adolescents doivent faire. Mais vous serez aussi très surpris face au bloc d’amitié qu’ils font. Ils s’acceptent avec leurs qualités et leurs défauts et surtout ils apprennent à mieux se connaître pour mieux affronter la réalité des choses. Un second tome excellent qui présage un troisième magistral !

Tome 3 : Le coeur de la Terre

Présentation de l’éditeur : Tobias disparu dans les entrailles du Raupéroden, Matt et Ambre retournent à Eden, la cité des Pans, pour avertir le conseil de la ville de l’imminence d’une invasion des Cyniks, fomentée par la reine Malronce. Les Pans n’ont plus le choix, ils doivent se préparer à combattre, notamment en développant leur Altération, ce pouvoir surnaturel octroyé par le Cataclysme.
Avec L’Alliance des Trois, on découvrait un nouveau monde, avec Malronce son exploration. Le Coeur de la Terre montre les jeunes héros dans l’apprentissage de la vie en commun, de la politique,
de la guerre et du rapport, nécessaire et salutaire, à la nature. Ainsi que la résolution des énigmes comme la vraie nature du Raupéroden et de la reine Malronce. 

Tobias montre à quel point il est tenace.

Dans les deux premiers tomes, Tobias semblait limite être une pièce rapportée dans l’Alliance des trois. C’était le bon copain, mais il n’avait pas franchement des talents hors normes. Clairement, je me demandais un peu ce qu’il faisait là, quelle était réellement sa force. C’était sans compter dans ce tome à sa pugnacité naturelle. Sincèrement, si je m’étais retrouvée dans la même situation que Tobias, je n’aurai pas pu faire tout ce qu’il a fait (et sans altération en plus). J’aurai sûrement renoncé en fait. Faire comme les autres.

C’est là que je me suis rendue compte que Tobias était un héros de l’ombre. Ceux qui accomplissent des choses incroyables mais qui ne sont pas sous le feu des projecteurs comme Matt et Ambre. Et j’avoue que j’aime particulièrement cette idée, se prolongeant tout au long de ce troisième tome.

La bataille finale a commencé !

C’est un peu ce que l’on attendait, vous allez me dire : la résolution du conflit avec Malronce, les révélations avec le Repéroden…. Les Pans survivront-ils ? Qu’est-ce que réellement la quête des peaux ? Maxime Chattam nous a réellement réservé les petites choses croustillantes pour la fin, les alliant avec des scènes de bataille digne du cinéma ! Vous avez l’impression d’être constamment tendus tout au long du roman car il n’y a pas de temps mort ! Il n’y  a que des réactions à différents systèmes de pression, même lorsque finalement l’action n’est pas vraiment présente.

On sent aussi que c’est a fin d’un cycle car tout s’accélère. Et en même temps, on se demande quelle sera cette fin incroyable, quelle sera le bilan, au fond de la tempête. Sera-t-il glorieux ou tout simplement désastreux?  

Tome 4 : Entropia

Présentation de l’éditeur : La guerre est finie. Entre Pans et Cyniks, condamnés à s’entendre, l’équilibre reste fragile. Pendant ce temps, au nord d’Eden, surgi d’on ne sait où, un impénétrable et mystérieux brouillard stagne comme une muraille. Entropia et ses pièges attendent désormais l’Alliance des trois… Cette deuxième époque entraîne le lecteur à la découverte du véritable ennemi des Pans : Entropia, essence même de la Grande Tempête qui a ravagé la planète. Les véritables enjeux d’Autre-Monde se dessinent peu à peu pour nos 3 héros en quête de qui s’est vraiment passé.

Et hop ! On fait un autre cycle.

C’est aussi ce que quelque part, je n’aime pas quand on débute un nouveau cycle. C’est long ! Ca prend du temps à démarrer. En effet, on fait un léger bilan de notre Alliance des Trois. Avec Ambre qui se cherche et qui ne veut pas grandir, Tobias qui lui instruit les Pans mais qui se demande toujours s’il vaut quelque chose sans les autres et Mat qui lui se demande si Ambre lui fait la tête et s’il peut rester en ville pour vivre en sédentaire alors qu’il n’aime que les aventures avec Plume (son chien).

Bref. On a aussi le bilan entre Pan et Cyniks, comment leur vie et leurs relations diplomatiques s’organise surtout qu’il y a dans la place le Buveur d’innocence qui a sa tête de fourbe. Les ambassadrices des Pans doivent marcher sur des œufs en permanence. On les sent sur la corde raide, toutes les deux. Mais elles s’en sortent admirablement. C’est bien pour cela que je les admire parce que bon. Ce sont tout de même des adolescentes qui doivent gérer de gros problèmes d’adultes.

Une nouvelle menace ?

Et oui, il faut bien relancer le cycle ! Donc, nous avons fait les Etats Unis mais que se passe-t-il ailleurs. Justement, au Canada, il y’a une espèce de brume un peu bizarre qui tue toute la végétation et qui avance dangereusement vers nos contrées. Qui plus est, cela envoie des espèces de créatures qui font penser au Reperoden. Ni une ni deux, je vous mets dans le mille, Math va enquêter et viennent avec lui Ambre et Tobias.

Il vont donc découvrir cette nouvelle menace (ce qui nous offre de belles scènes d’action, il faut l’avouer) et en même temps, on regarde le complot que le Buveur d’Innocence (la charogne) ourde pour torturer des Pans, renverser le gentil Roi Balthazar. Bref, un début de cycle où on débrouissaille le tout après avoir fait un bon bilan de la situation.

En bref : j’ai trouvé la reprise un peu lente mais naturelle. On avait aussi besoin, quelque part, de faire une pause pour digérer tout cela. Mais connaissant un peu l’auteur, j’étais surtout très impatiente qu’il rentre dans le tas ! Sur ce, je vous laisse, j’ai un tome 5 à écouter 😀 

Tome 5 : OZ

Présentation de l’éditeur : Cap sur l’Europe ! Pour tenter de vaincre Entropia, l’Alliance des Trois s’embarque pour le vieux continent. Objectif : mettre la main sur le Cœur de la Terre. Mais c’est un pays hostile qui les attend, où les Cyniks ont asservi les enfants. Obstacles, pièges, trahisons, les jeunes héros parviendront-ils à leurs fins ? Ou le chaos mortifère d’Entropia aura-t-il raison d’eux ? La quête de Matt, Ambre et Tobias est loin d’être terminée…

Nouveau continent, nouvelles moeurs….

Ou pas. L’Alliance des Trois va débarquer en Europe et voir que les Européens sont peut être même pire que les Américains. Maxime Chattam reprend un peu le même système que la Seconde Guerre Mondiale et il le fait très bien vu qu’il est français. (notre point de vue est plus émotif, je trouve et cela n’est pas plus mal). Bref, Les adultes ont complètement asservi les enfants, les parquent, les mettent en esclavage. Mais ce n’est pas le pire. Ils font des expériences sur eux et les mettent dans des camps.

Oui, vous avez bien lu et vous avez bien deviné. Et là où l’auteur a fait merveilleusement bien, c’est devant le regard de nos trois adolescents qui doit être similaire à ceux des Américains qui ont débarqué en Europe à l’époque. On sent que c’est tellement pas possible que quelque part, on a du mal à y croire. Autant de cruauté, autant d’horreur. Alors certes, chaque civilisation a sa part d’horreur. Mais il faut avouer qu’on avait été fort.

La trahison laisse des cicatrices amères.

Car oui, il y a un traitre dans le grand navire. Et d’ailleurs, ce bateau est fabuleux et j’aurai adoré y voyager . Mais voilà, un traitre s’y glisse et surtout il va tout faire pour saboter le navire et assassiner bien entendu Ambre, Matt et Tobias. Il va presque y arriver et, du coup, on verra les trois adopter un nouveau comportement.

Ambre reste bien entendu forte. Matt se pose réellement en leader et prend les décisions qui sont assez sages. Tobias, comme toujours, fait le lien entre les deux. Comme il peut d’ailleurs mais c’est pareil, ce gamin est tellement généreux et empli d’amour que c’est un personnage qui certes peut sembler parfois un peu passif. Mais cela ne nous empêche pas de l’aimer.

Bref, un tome relativement plus sombre, plus lourd, encore que les précédents. Je ne sais pas ce que nous réservera le sixième (dont j’attends la sortie audio livre avec impatience du coup). Mais je serai au rendez vous pour l’écouter. 

La trilogie du mal de Maxime Chattam

Tome 1 : l’âme du mal

Présentation de l’éditeur : Pas plus que sa jeune acolyte, le profileur Brolin ne pense que les serial killers reviennent d’outre-tombe. Fût-il le bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper. Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d’une secte? Pure sauvagerie ou magie noire?
Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu’on lui a enseigné. S’immerger complètement dans la psychologie d’un monstre, le comprendre afin de prévoir ses crimes, devenir son double, tels sont les moindres risques de son métier. Peut-on impunément prêter son âme au mal?

Une superbe documentation de la part de Maxime Chattam

Il faut reconnaître quelque chose à l’auteur : grâce à lui, on sait comment fonctionne une enquête. En effet, il nous fait part de tous les processus qui servent à retrouver un meurtrier en série. Tout d’abord, la découverte du corps avec la recherche des indices, l’appel du profiler (souvent en cours d’enquête ou après quelques meurtres) pour qu’il puisse analyser le comportement du meurtrier. Ensuite, la morgue où le médecin légiste analyse tout ce qui a en rapport avec la victime. Lorsqu’elle n’est pas reconnaissable, on effectue des recherches pour la retrouver. On se rend ainsi compte que tout peut servir pour traquer le tueur. Enfin, il y a aussi tout le processus d’enquête qui est fait avec une équipe dont chacun a un rôle bien défini. Nous avons pu ainsi approcher le profiler, Brolin et sa manière d’approcher les tueurs en série. Enfin, nous avons aussi toutes les pressions médiatiques qui peuvent pousser les enquêteurs à l’erreur car on a besoin de résultat.

Ainsi, pour les fondus des enquêtes littéraires, vous aurez le droit au grand jeu d’un épisode des Experts avec ce petit bonus de la victime retrouvée vivante, et comment elle peut vivre après toutes ces horreurs un an après. Je tiens à le souligner car c’est extrêmement rare qu’un auteur mette le point sur la victime épargnée ou sauvée. J’ai eu le droit ainsi à toute une batterie de sensations et d’émotions que je n’avais pas encore vécue dans un livre. J’ai eu le sentiment de me faire traquer un bon moment, et cela fait du bien (dans un thriller, attention).

Une immersion ?

Le seul reproche que l’on pourrait faire à l’âme du mal qui en fait n’en est pas un est qu’on n’a pas l’impression d’être dans la tête du tueur, cette envie malsaine qui nous prend d’entrer dans la tête d’un psychopathe. Ici, vous serez dans la tête du profiler, le tueur en lui même n’a aucune importance. En d’autres termes, vous verrez l’enquête à travers plusieurs regards, mais pas celui du tueur. On aurait ainsi cette impression de rester sur notre fin.

Mais l’auteur a une bonne raison. N’oubliez pas que nous sommes sur une trilogie et que cette série de meurtres n’est qu’une mise en bouche. Sanglante, certes, mais mise en bouche seulement tout de même. Sa théorie est de retracer le mal en lui même et non le tueur. Maxime Chattam a, je crois, la vocation de chercher où se trouve le mal. Ici, nous avons l’origine qui est cette première série de meurtres. Et si cela va en crescendo, j’ai hâte de lire la suite

Ce livre a été lu dans le cadre du Baby Challenge Thriller 2013
Mais aussi dans le cadre du Challenge New Pal 2013 organisé par Yukarie

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑