Moi je suis une fleur !

Et donc je veux un pull fleur avec des franges (et tu te débrouilles avec cela maman !) (ouai bien sûr)

Tadam ! Avec la luminosité fluo dis donc !

Comment cela j’ai fait mes lessives de laine et j’en profite pour vous faire un tour des pulls ! Bah oui en fait :p Parce que bon. Je finis souvent très tard le soir, et du coup, la luminosité est encore pire que maintenant. Et pour prendre les morpions en photos quand ils sont toujours en mouvement… Bah voilà.

Toujours chez Cultura, petite variante de laine dans les tons violets. Le violet, c’est la vie. Donc. Forcément, Force Rose a voulu son pull.

Vue de dos, sans le fluo

Et donc, me voilà à reprendre un peu les dimensions de son pull tunique, et hop là en avant les aiguilles, sans patron sans rien, free style, et avec le cahier des charges siouplait. Parce qu’il fallait des franges ma brave dame (crochetés à la manière du Chouette Kit, merci encore les filles). Et il fallait aussi monter la bête (mon col il est trop bien) et les manches (presque parfaites).

Oh! une version moins fluo !

Et un pompom pour reconnaître le devant du derrière parce que la Force Rose, le matin, elle est pas étanche. Et puis quand elle fait du cheval, il faut qu’il soit chaud le pull.  Vous voyez ce que je subis quand même (genre vous allez me plaindre alors qu’on sait toutes qu’on adore cela).

Et comme franchement, le jersey, je commençais un peu à m’en lasser, j’ai tout fais au point mousse. Je voulais voir ce que cela allait donner :p

Et je dois dire que maintenant, je comprends les nanas qui ne jurent que par le point mousse (même si le point de riz restera mon préféré, désolée). C’est agréable, que ce soit à la vue, au toucher mais aussi aux aiguilles (il faut tout de même l’avouer).  En bref, celui là n’a quasiment aucun défaut (il y’en a, ceux que je vois et ceux que je vois pas, comme de bien entendu). Et il lui va vachement bien à la Force Rose.
Je pense qu’elle a trouvé son style pour l’hiver 😀

Et moi je voudrai un sweeeeeeeeeeet

Nonon, je ne rattrape pas du tout mes billets de création :p

Alors, c’est toujours Force Rose, qui arrive le matin dans le lit (avec ses pieds froids) et qui me dit : « Maman, c’est plus possible. Je veux mettre des chemises de nuit, mais j’ai froid » *regard pas étanche et interrogatif de ma part*

Je veux un Sweet mais un grand hein. Comme ça, je pourrai le porter longtemps. (bah tiens). Et pas de la laine qui gratte (le pull bleu est bien resté en mémoire). 

Et hop, on commence. Du Jersey ! Wouhou

Heureusement, j’avais quelques pelotes de fils cotonné acheté je crois sur Butinette, pour toute autre chose. Mais qu’à cela ne tienne. Mais pour faire un Sweet, quel modèle ??? Mais aucun voyons ! On va faire de grands rectanges en jersey, bordure point mousse et hop c’est parti !

Des fois, faut être foufous dans la vie. Et puis c’était du 4.5. Donc pas de quoi non plus se fouler un peu. En deux semaines, c’est plié !

C’est un souuuuiiiiit

Et donc, la Force Rose, elle était contente, parce que le pull, elle va pouvoir le garder pendant quelques années (j’ai taillé dans du 12 ans). Z’allez voir qu’elle va pas le garder longtemps. D’aspect coton, il est quand même assez chaud. Donc elle peut le mettre à l’aise au dessus de sa chemise de nuit, tranquille la life, qu’il fasse chaud ou à moitié chaud (oui je sais, je suis hyper technique). Montage facile (bah vi, des rectangles). Et tout s’est bien passé.

C’est bâteau quoi

 Je me suis quand même fait un tit plaisir, je lui ai mitonné un col bâteau (oui en fait, c’est plutôt la grosse flemme, tout est droit). On a bien ri pendant l’essayage histoire de voir si tout été centré. Je me suis dit que je risquais quand même de me faire jeter. Mais avec ses manches amples, en fait, cela faisait des manches de chinoises (mais où avais je la tête dites mois). Et donc, en voilà une qui ne qui plus son sweet. Petite Force Rose qui porte d’autres couleurs maintenant, est heureuse 🙂


Le fils qui aimait les pulls bleus

Voilà la bête

 
 D’avance, comme toujours, je m’excuse de la piètre qualité de mes photos. Mais je n’ai jamais été douée pour donner un beau rendu de mes petites œuvres. Mais reprenons  un peu ce qui nous a amené là. En faisant un tour à Cultura, je vois mon fils (Force Verte) qui trainouille un peu au niveau des pelotes de laine. Il en voit une avec pleins de nuances de bleus, de noir, bref. Un truc qu’il tripotait à l’aise. Il me ramène sa pelote et me dit qu’il a froid (message caché, Maman, tu me fais un pull en instané de suite).

Bref, me voici avec trois pelotes de laine (ce sont des grandes), d’une laine qui curieusement ne s’effiloche pas. Mais je sens qu’elle ne vieillira peut être pas comme il faut

C’est vrai que le bleu est pas mal non ?

 Comme c’est du 4.5 en aiguille, je prends un modèle de pull vite fait dans un magasine, col rond (parce que le col roulé, c’est pas top et pis ça gratte) et hop, je monte le tout. C’est vrai que ces pulls là, l’avantage, c’est que cela va vite. Trop vite même parfois mais au moins je suis sûre de ne pas me tromper. Surtout qu’avec tous mes essais, je deviens une pro du montage

Et ? Il est beau mon montage nan ?

 J’avoue quand même avoir eu une légère frayeur avec les manches. Mais en fait, je pense qu’au fond, je commence à être plus douée dans le feeling en mixant les laines et tout le bataclan qu’en suivant un modèle à tout prix. Mais il me fallait une petite galère, vous allez me dire (mais ouiiiiii). En effet, milieu de la seconde manche. Rupture de laine. Je vais au magasin. Et là, c’est le drame. A plus de pelote ! Je m’en ouvre à mon fils, (oui on parle beaucoup :p)

Bah moi j’ai bien quand même

 Et il me dit. D’un côté tu as du blanc. De l’autre t’as qu’à faire du noir (pas bête l’asticot). En plus cela tombait bien, il me restait une pelote de noir. Zou ! J’y ai fait du noir à sa manche (même que c’était cros beau) (moi perso bof mais c’est pas moi qui porte). Mais encore un problème un ! Et non je n’arrête jamais les problèmes avec moi.

Et oui, il y’avait le problème du col

C’est que ma Force Verte, il aime pas quand ça lui sert au cou. En fait, il préfère les gilets mais comme sa sœur a eu un pull et qu’il savait que je n’avais pas encore fait de gilet. Bref, il voulait un col lâche parce qu’un mec, un vrai, un tatoué, il a le col libre (non pas de jeux de mots foireux). Me voici donc avec mon crochet (j’ai pas une vie facile) pour lui faire un col montant mais lâche. Mais au bout du premier tour,il me dit que c’est bon. Je lui fais essayer et il me répond que c’est nickel chrome. Bref, j’arrive quand même à y couper mon fil, à les rentrer, et à lui donner.

Bref, mon fil a son nouveau pull, avec une manche presque blanche, l’autre toute noire. Et il l’adore.

Perso, je lui arrangerai bien une ou deux rangées pour le col. Mais je ne perds pas espoir de le lui faire en cachette :p

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑