Club Uranium

Auteur : Stéphane Przybylski

Saga : La tétralogie des origines

Numéro de tome : 3

Tome 1 : Le Château des Millions d’années

Tome 2 : Le Marteau de Thor

Maison d’édition : Le Bélial

Nombre de pages : 624

Obtenu le : 27 Février 2018

Lu le : 13 Mars 2018

Dans le cadre de ma lecture commune avec Yumiko

 

En un mot :

  • Ne soyez pas fatigués au moment de la lecture
  • On a toujours du mal à distinguer SF et Histoire
  • Et les deux genres sont très bien ici

Lire la suite « Club Uranium »

Origines, tome 2 : le Marteau de Thor de Stéphane Przybylski

Présentation de l’éditeur : Fin 1939. La mission archéologique de l’Ahnenerbe est un échec : l’extraordinaire découverte faite dans la vallée du Nahr al-Zab-al-Saghir semble aux mains de l’ennemi anglais, et Friedrich Saxhäuser est porté disparu au large de Madère… Heinrich Himmler ne peut tolérer pareil camouflet, d’autant que ce qui a été mis au jour dans le Kurdistan irakien se révèle à ce point stupéfiant, impensable, que l’ensemble des forces en présence, à l’aube du plus grand conflit que l’humanité ait jamais connu, pourrait s’en trouver balayé… Aussi, alors que la Wehrmacht écrase la Pologne et que les Einsatzgruppen de Heydrich déchaînent l’enfer dans les rues de Varsovie, le regard des chefs nazis se tourne-t-il vers l’Ouest. Retrouver la cargaison du Siegfried est désormais crucial : l’Allemagne hitlérienne s’apprête à abattre le Marteau de Thor sur l’Angleterre…

Celui qui me demande de lui faire un résumé perso, je lui défonce sa pattoune


Que ce soit clair entre vous et moi. Parce que j’adore ce roman, voyez vous, mais vous l’expliquer serait au dessus de mes forces. Si en une ligne, on peut y arriver mais vous louperez plein de choses, de une. De deux, il y a encore deux tomes qui vont me démêler la lecture. Alors on se calme un peu. Et on me laisse lire tranquillement cette saga.

Et pourquoi je l’ai lue déjà cette saga, vous me le rappelez ? Dystopie (ou quelque chose qui s’y rapproche). Uchronie peut être ? Oui, surement. Le nom de l’auteur ? Nan, je n’ai pas fait de pari complètement stupide visant à le citer dans mes chroniques. Yumi ? Oui, cela a joué sur la date de lecture mais j’étais déjà chaud patate pour le lire donc en fait non. C’est pas ça. Bah oui, l’univers, l’écriture, le talent, que sais je ?

Un deuxième tome à la hauteur du premier.

Et pourtant, il y avait du level. Et pourtant, égaler le cliffangher de malade du premier, il fallait y aller aussi. Mais le monsieur qui a écrit le livre (non je ne le citerai pas, n’attendez rien) est réellement doué et cela se voit qu’il a développé l’intrigue sur les 4 tomes (j’espère qu’il l’a fait sinon, cela veut dire que je ne raconte que des bêtises). Et on sent bien que cela part dans tous les sens, que l’on fait des sauts de puce intempestifs dans le temps. Et même que ce n’est pas si agréable que cela en fin de compte. Mais l’auteur est là pour nous tenir par la main. Et on avance à son rythme dans l’intrigue.

Parce que tout va très vite encore dans ce tome. On mélange des enquêtes policières, des enquêtes d’espionnage,un peu de SF, un peu de fantasy et mine de rien, on se prend à frissonner vite fait bien fait. C’est grisant de sauter sans parachute n’empêche 😉

Origines, tome 1 : le Château des millions d’années de Stéphane Przybylski

Présentation de l’éditeur : Juin 1939. Heinrich Himmler diligente une expédition archéologique en Irak, dans le but officieux de s’allier les tribus locales afin de lutter contre l’ennemi britannique. Au sein de l’expédition, l’officier SS Friedrich Saxhäuser. Vétéran de la Grande Guerre, il a lié son destin à celui d’Adolf Hitler depuis le putsch manqué de Munich en 1923. Jamais totalement acquis aux thèses nazies, Saxhäuser est un agent double, naviguant dans les eaux troubles des différents services de renseignement du Reich. Au fond d’une vallée d’un affluent du Tigre, Saxhäuser met au jour quelque chose venu d’ailleurs, susceptible de changer la donne dans le conflit qui s’annonce. Cependant, les doutes que le SS nourrit envers le régime nazi s’exacerbent : doit-il s’abstenir de remettre à Hitler sa découverte ? Mais ne s’est-il pas déjà trop compromis ?

Le pourquoi du comment je l’ai lu.

Et oui. Déjà, c’est une édition du Bélial et quand j’ai envie de m’éclater en lecture, je me tourne régulièrement chez eux. Ce sont des publications françaises, de qualité, et qui sont réellement atypiques pour la plupart. Quand j’ai envie de sortir hors de ma zone de confort (qui devient ma zone de confort quand on y réfléchit bien car je me tourne tout de même assez régulièrement chez eux, bref) c’est là que je pioche. On additionne aussi à ce fait là qu’il y avait une promotion Kindle et qu’en ce moment, quand je suis à la maison, je lis sur ma liseuse (parce que j’ai acheté un nouveau support pour tablette et un nouveau canapé, donc ne vous inquiétez pas les accros du papier, cela va vite revenir, je me laisse juste abuser par la nouveauté et même que c’est trop bien).

Mais le déclencheur de tout cela, c’est aussi que j’ai parlé avec Yumiko (bah tiens) car je n’arrive pas à prononcer le nom de l’auteur. Et là qu’elle me répond que elle non plus mais qu’il est vachement sympa et que donc elle doit lire le Château des millions d’années. Après forcément qu’on avait le même livre, forcément, on l’a lu à deux (bah tiens). Donc nous voilà repartis comme toujours

Et donc de la SF historique

Et oui. Moi, tu me dis qu’on fait un roman un peu fantastique, voire de science fiction et que le contexte historique c’est l’Allemagne d’Hitler. J’ai Hellboy dans la tête et autres références un peu bizarre et hop je suis emballée. Et ici, en plus on parlait d’un ou deux temples pharaoniques, des personnages un peu bizarres toussa toussa.

Forcément que j’ai été emballée, forcément que j’ai aimé l’intrigue qu’on ne sait pas si c’est du fantastique, de la Science fiction, de l’uchronique, de pleins de trucs. Non, on ne sait pas mais on est vite emballés par l’histoire parce que c’est un truc de folie, ce qui se passe là dedans. Et les personnages sont de plus en plus mystérieux et en plus on fait des sauts dans le temps.

Tout cela pour dire : ne vous arrêtez pas sur le nom imprononçable de l’auteur, (de toutes façons, il est sympa) mais ce truc, cela a l’air de la bombe. Et en plus, le second tome, on parle du marteau de Thor (MiouMiou pour les intimes). Forcément que j’irai le lire 😀

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑